Né sans main et abandonné à la naissance, un bébé trouve une famille

Elle n’a pas encore deux ans et pourtant, elle peut déjà manger toute seule. Au premier abord, ça peut vous sembler assez banal. Mais quand vous saurez que Vasilina Knutsen n’a pas de main gauche et seulement deux doigts à la main droite, c’est tout de même un sacré exploit!

La petite fille est née en mars 2015 à Swerdlowsk, en Russie et a rapidement été abandonnée par ses parents qui n'acceptent pas son handicap. Vasilina est alors placée en centre d’adoption. Et grâce à une organisation russe qui aide à trouver un foyer aux enfants abandonnés, elle finit par être adoptée par une famille aimante.

v7u.org

Ses nouveaux parents, Chris et Elmira Knutsen, habitent à Moscou. Elmira est russe et Chris est originaire des États-Unis, ce qui a rendu le processus d’adoption très compliqué.

v7u.org

Un nouvelle loi est passée en décembre 2012 interdisant l’adoption d’orphelins russes par des citoyens américains. Cette loi a été plus tard modifiée dans le but d'interdire les adoptions aux citoyens des pays autorisant les mariages homosexuels. 

Les Knutsens ont dû remplir un grand nombre de formalités administratives et la procédure a pris beaucoup de temps. Mais au final, l'adoption est acceptée et ils peuvent ramener la petite Vasilina à la maison avec eux.

Sachant qu’il y a très peu de personnes en Russie qui désirent adopter des enfants, et encore moins des enfants handicapés, Vasilina a été très chanceuse. À l'heure actuelle, il y a environ 100 000 enfants russes en orphelinat qui attendent une nouvelle famille. Les orphelins handicapés sont envoyés dans des centres spécialisés, sans grand espoir d´être adoptés, et passent malheureusement leur vie dans ces institutions.

Les Knutsens sont à présent une famille de six et Vasilina grandit entourée de ses parents aimants et de ses frères. Le couple a trois autres fils, l’un d’entre eux a également été adopté et souffre d'une maladie mentale. Ce n’est pas une famille ordinaire et les gens le remarquent. "Ils nous fixent, font le signe de croix et s’enfuient en courant… Cela arrive assez souvent", raconte Elmira.

Mais peu importe, Chris et Elmira ont appris à vivre avec ce genre de réactions. La seule chose qui compte pour eux est le bonheur de leurs quatre adorables enfants. Et heureusement pour Vasilina, elle est l’une d’entre eux. 

Commentaires

Également féroce