Une mère malade se prépare pour les 18 ans de son bébé

 


Avertissement : l'une des images suivantes peut être dérangeante pour certaines personnes.

Presque tous les futurs parents imaginent à quoi ressemblera leur vie avec leur enfant. Comment se passera le premier jour d'école de leur fils ou de leur fille ? Quels seront leurs passe-temps ? Quand vont-ils ramener leur premier petit ami ou leur première petite amie à la maison ?

La jeune écossaise Tyla Livingstone en a également rêvé pendant sa grossesse. Elle attendait avec impatience le temps qu'elle allait passer avec son premier enfant, un garçon nommé Preston. Malheureusement, seule une petite partie de ce beau rêve est susceptible de se réaliser, car un terrible diagnostic est venu assombrir l'avenir de Tyla.

 
 
 
 
 
Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ein Beitrag geteilt von Tyla Livingstone (@tylaslifewithgbm) am

Le malheur de Tyla s'était déjà manifesté pendant sa grossesse : à la 31e semaine, elle a eu des douleurs au ventre et a pris un bain pour se calmer. Alors qu'elle était encore dans la baignoire, elle a soudain ressenti une étrange sensation dans son bras. Apeurée, elle a appelé sa grand-mère puis s'est évanouie.

"C'était tellement bizarre. Je me suis réveillée un instant plus tard quand ma grand-mère a appelé une ambulance. Elle a dit aux ambulanciers que j'avais une crise. Je ne pensais qu'a mon enfant à ce moment-là, à peine à moi. Je ne me suis sentie soulagée que lorsque j'ai senti un petit coup de pied dans l'ambulance", se souvient Tyla.

 
 
 
 
 
Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ein Beitrag geteilt von Tyla Livingstone (@tylaslifewithgbm) am

À l'hôpital, un IRM a révélé qu'une tumeur s'était développée dans la tête de Tyla, un glioblastome. Il n'y a pas de remède connu et les personnes touchées ne survivent que quelques années. Les médecins ont estimé l'espérance de vie de la jeune femme à cinq ans.

Heureusement, son fils Preston est venu au monde en bonne santé le 12 janvier 2018. Mais le cancer a continué à se développer de façon inquiétante. Environ un mois après avoir accouché, elle se réveille un matin en découvrant, avec horreur, que la moitié de son corps est temporairement paralysée.

 
 
 
 
 
Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ein Beitrag geteilt von Tyla Livingstone (@tylaslifewithgbm) am

Bien qu'elle ait commencé une chimiothérapie après la naissance de Preston et qu'elle ait subi une opération du cerveau, ses chances sont très minces. Tyla se prépare donc à l'inévitable et essaie de profiter de chaque minute avec son fils et son petit ami.

 
 
 
 
 
Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ein Beitrag geteilt von Tyla Livingstone (@tylaslifewithgbm) am

"J'espère que je vivrai pour le voir aller à l'école. Qu'il se souvienne de qui j'étais et du son de ma voix", dit la jeune femme de 22 ans.

Pour que Preston ait un souvenir de sa mère au moins jusqu'à ses dix-huit ans, Tyla écrit déjà des cartes de vœux pour chaque fête d'anniversaire et recueille des souvenirs : "Je veux qu'il sache que sa mère s'est désespérément battue pour être avec lui. Qu'elle l'aimait éperdument et ne voulait pas le quitter", explique Tyla.

 
 
 
 
 
Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ein Beitrag geteilt von Tyla Livingstone (@tylaslifewithgbm) am

Il faut espérer qu'ils pourront encore passer beaucoup de temps ensemble. Quoi qu'il arrive, la mère de Preston lui a déjà donné de l'amour pour toute une vie.

Images de couverture : © Instagram/tylaslifewithbigfm © Instagram/tylaslifewiththebigfm

Commentaires

Également féroce