Un médecin opère gratuitement une femme trop pauvre pour être soignée

Le docteur Shih Jin-Chung à Taïwan a récemment publié une histoire pour le moins unique sur sa page Facebook. Dans sa publication, il raconte une anecdote concernant une femme enceinte transférée au sein du centre de traitement ambulatoire dans lequel il travaille. Ce jour-là, alors que ce dernier regarde l'échographie, il réalise qu'il se trouve face à un cas de placenta accreta, une maladie très dangereuse dans laquelle le placenta s'attache de façon anormale à la paroi utérine.

 

 

Le risque majeur du placenta accreta est l'hémorragie de la délivrance survenant après la naissance d'un enfant. Si l'hémorragie est importante, la vie de la maman est sérieusement mise en danger.

699pic.com

Lorsqu'il réalise ce qu'il se passe, le Dr Shih demande à la femme enceinte si elle possède une bonne assurance maladie. Apparemment, les frais de traitements pour cette maladie peuvent être extrêmement élevés, jusqu'à 4 800$ (4 480€) pour une simple injection. Inquiète et choquée, la maman lui explique qu'elle a de trop faibles revenus et ne dispose donc pas d'assurance maladie. Elle se met à pleurer.

699pic.com

Elle a peur pour l'avenir de son bébé ainsi que pour le sien. Lorsque le docteur revient dans la chambre où elle se trouve, il voit son mari assis à côté d'elle, complètement désemparé.

 

"Je n'ai pas eu le choix. Cette patiente avait vraiment besoin d'être opérée", raconte Jin-Chung. Ce que la femme enceinte ignore, c'est que lorsque le docteur a débuté ses études en médecine, il n'avait qu'un souhait : sauver la vie des femmes, surtout lorsqu'elles ne peuvent pas se le permettre. Il décide alors de planifier l'opération et déclare qu'il la réalisera bénévolement.

 

Ce jeune couple a énormément de chance : quatre médecins acceptent de prendre de leur temps pour participer à l'intervention. L'équipe travaille dans son ensemble afin de sauver la vie de cette maman et son enfant. Le docteur Jin-Chung est d'ailleurs très impressionné par la rapidité avec laquelle ils terminent l'opération : 40 minutes seulement.

À la fin de la procédure, le médecin annonce au mari de la patiente que tout s'est bien passé. Soulagé, l'homme en larmes lui tend alors une enveloppe rouge, pleine d'argent. Le docteur sait pertinemment que cet homme a du faire des pieds et des mains pour rassembler tout cet argent : "Je lui ai dit que je n'en voulais pas. J'avais décidé de réaliser cette opération de façon bénévole. C'est notre infrastructure qui en paiera les frais, mais c'est pour la bonne cause : nous avons sauvé la vie de votre femme."

 

On ne remercie pas assez les membres du corps médical qui se démènent chaque jour pour venir en aide aux gens et qui vouent leur vie à sauver celle des autres. Cette famille est désormais sortie d'affaire grâce à la générosité et la bienveillance d'un groupe de personnes. Une belle leçon de générosité !

Commentaires

Également féroce