Une femme porte son enfant condamné à terme pour donner ses organes

Bien que Derek Lovett et Krista Davis du Tennessee (États-Unis) se soient rencontrés il y a seulement un an et demi, les deux tourtereaux ont su très tôt que leur relation ne serait pas une aventure sans lendemain.

À sa grande surprise, Krista est tombée enceinte au bout de quelques semaines seulement, bien que la fertilité de la jeune femme soit difficile en raison d'un trouble métabolique. Pour l'heureux couple, tout semble aller pour le mieux. Jusqu'à ce qu'un coup du sort ne vienne tout chambouler.

"Après dix semaines de grossesse, j'ai fait une fausse couche. Nous étions dévastés mais nous voulions être parents" explique Krista. Le couple a donc continué à essayer et a rapidement retrouvé l'espoir.

"Quand je suis tombée enceinte de Rylei, nous étions aux anges, même si nous étions un peu inquiets" se souvient Krista. Les premières semaines de la grossesse se déroulent normalement et tout porte donc à croire que dans quelques mois Krista et Derek vont tenir une fille en bonne santé dans leurs bras.

Après un test génétique effectué à la 16e semaine de grossesse pour détecter les risques de malformations du fœtus, le rêve du jeune couple a été brisé une fois de plus : la petite Rylei a été diagnostiquée avec une anencéphalie, un défaut qui empêche le crâne du fœtus de se développer normalement.

"Ce diagnostic nous a profondément frappés et nous a brisé le cœur. La fausse couche et les problèmes que j'ai eus pendant ma grossesse avec Rylei... Nous avons eu beaucoup de mal à l’accepter" dit Krista.

Comme les nouveau-nés atteints de cette malformation ne survivent pas longtemps, Derek et Krista ont dû prendre une décision difficile : mettre fin à la grossesse et entraîner la mort immédiate de leur fille, ou porter le bébé à terme afin qu'elle puisse aider d'autres enfants grâce au don d'organes.

"Derek et moi nous sommes regardés lorsque nous avons dû prendre une décision avec le médecin. Nous savions ce que nous devions faire. Même si je ne pouvais pas ramener mon bébé à la maison, je pouvais au moins donner à une autre mère une chance de le faire.”

Rylei voit le jour le 24 décembre 2018, la veille de Noël. Contrairement à ce que les médecins avaient prédit, Rylei survit non pas quelques minutes après sa naissance, mais une semaine entière.

"C'était comme si elle avait lutté pour nous donner plus de temps avec elle. Cette semaine-là, nous lui avons donné l'amour de sa vie. Elle souriait tout le temps et c'était un bébé merveilleux" se souvient Krista.

La petite fille s'est finalement endormie paisiblement le soir du Nouvel An. Bien que Rylei ne soit plus de ce monde, elle continue de vivre. Non seulement dans le cœur de ses parents, mais aussi chez deux enfants à qui on a implanté les valves cardiaques de Rylei.

La vie de Rylei a été courte, mais remplie d’amour et le petit ange manque naturellement et cruellement à ses parents.

Commentaires

Également féroce