Une fillette avec des lésions cérébrales se rétablit grâce à sa soeur

Le quatrième enfant de Amy et Stephen est né prématurément à seulement 29 semaines de grossesse. Poppy Smith voit donc le jour souffrant de nombreuses complications propres aux grands prématurés : elle doit rester dans une couveuse pendant des mois, son futur étant encore flou. Ses parents restent près d'elle et l'encouragent du mieux qu'ils peuvent. Au bout de 12 semaines, Poppy a assez de forces pour rentrer chez elle dans le comté de Cumbria au nord de l'Angleterre.

Mais très vite, les heureux parents remarquent quelque chose d'inquiétant : Poppy bave énormément et semble avoir moins de "contrôle" que les autres enfants de son âge. On la diagnostique atteinte du syndrome de Möbius, une maladie neurologique grave qui engendre une paralysie faciale. D'après les résultats, les médecins affirment que la fillette ne sera sûrement jamais en mesure de parler ni de marcher.

Malgré la terrible nouvelle, la famille décide de garder espoir. Poppy grandit et apprend comme les autres bébés de son âge. Mis à part les quelques petits problèmes respiratoires, l'année 2016 se déroule sans encombre pour la famille. Mais quand Poppy est sur le point de fêter ses deux ans, c'est le monde tout entier de la famille Smith qui s'effondre.

Un matin, Amy va réveiller Poppy, mais cette dernière ne réagit pas. "On sentait un poul, mais elle ne bougeait pas. On a immédiatement compris que quelque chose de très grave était en train de se passer. Elle respirait, mais c'était comme si elle cherchait de l'air en même temps", raconte Stephen. L'enfant est transportée d'urgence vers l'hôpital le plus proche puis vers l'hôpital pour enfants Alder Hey de Liverpool.

Le jour de son anniversaire, le sort s'acharne. Stephen se souvient de ce moment, la gorge serrée : "Ses yeux commençaient à se révulser. Un scanner de sa cage thoracique montrait que ses poumons étaient remplis de fluide et elle a eu un autre arrêt respiratoire. Cette nuit-là, elle a commencé à avoir des convulsions et faire des crises d'épilepsie. Son état se détériorait rapidement."

Comme si cela ne suffisait pas, un scanner montre que Poppy souffre également d'une grave hypoxie cérébrale. Les médecins sont pessimistes quant à la survie de la fillette. Amy et Stephen vont-ils finir par perdre leur fille, après tout l'amour et toute l'énergie investis au cours de ces deux années ? Les jours qui suivent l'anniversaire de leur petit ange sont les pires de toute leur vie !

Le jour du réveillon de Noël, toute la famille vient voir Poppy à l'hôpital, consciente que cela serait peut-être la dernière fois qu'un Noël serait célébré avec tous les membres réunis. À ce moment-là, Poppy est inconsciente depuis de semaines. Elle ne réagit à rien, mais ses parents s'efforcent de garder espoir. Soudain, Macey, sa grande soeur âgée de 12 ans, s'approche de sa soeur et lui souffle sur le ventre pour lui faire des chatouilles. Et contre toute attente, Poppy se met à rire.

"C'était incroyable. Plus tard, nous avons appris qu'il n'était par rare que les personnes se trouvant dans cet état montrent des émotions […] Les médecins pensaient que ce n'était que des réflexes, mais j'avais le sentiment que c'était bien plus que cela." raconte Stephen.

Les mois qui suivent cette soirée riche en rebondissements, Poppy continue à faire d'énormes progrès. Aujourd'hui, Poppy marche à quatre pattes et parle (même plus qu'avant, selon ses parents). Elle suit une physiothérapie très intense pour retrouver sa mobilité.

La famille décide alors de lancer une campagne gofundme pour financer la physiothérapie nécessaire à la petite Poppy pour qu'elle puisse aspirer à un futur plus beau. Nombreuses sont les personnes ayant fait un geste pour apporter leur soutien à la famille. La petite Poppy a déjà montré sa volonté de vivre et sa force. L'affection de sa soeur semble l'avoir aidée à faire de gros progrès.

Quand on dit que l'amour peut faire des miracles...

Source:

MailOnline, awm

Commentaires

Également féroce