Une mère rend hommage à l'homme qui l'a réconciliée avec l'amour

Kristina est une jeune mère célibataire qui vit avec ses deux enfants aux États-Unis. Après un divorce très difficile, elle s’était promis de ne jamais retomber amoureuse. Mais deux ans plus tard, elle rencontre Phillip.

Dès le début de leur relation, elle lui dit clairement que ce ne sera pas sérieux car elle ne veut pas retomber dans le piège des sentiments. Et plus son amour pour lui grandit, plus elle le combat.

Mais quelques semaines après avoir présenté son nouveau compagnon à sa petite famille, quelque chose d’incroyable survient. Kristina est réveillée en pleine nuit par ses enfants qui sont malades. Elle se retrouve à devoir ramasser leur vomi sur le tapis alors que les deux bambins hurlent et pleurent autour d’elle. Au bout du rouleau, elle appelle Phillip et lui lance un ultimatum. Vingt minutes plus tard, il débarque chez elle et fait une chose stupéfiante :

 

Thank you Love What Matters for sharing the article I wrote about my husband...

Posté par Kristina Kuzmic sur mercredi 27 janvier 2016

“Je me rappelle lorsque j’ai commencé à avoir des sentiments pour celui qui est désormais mon mari. Plus les sentiments grandissaient, plus je les combattais. Après un divorce difficile quelques années auparavant, j’en avais fini avec l’amour. J’étais parfaitement contente du cynisme que j’éprouvais pour les romances, et je n’étais pas prête à autoriser quelqu'un à me faire penser autrement. 

Mais Phillip était différent. Il n’était pas seulement différent des autres hommes avec qui j’étais sortie, il était différent de tous les autres hommes que j’ai connus. Il était altruiste, patient et n’a jamais eu pitié une seule fois de moi. Peu importe à quel point j’était faible, pathétique ou abattue à cette étape de ma vie, il a vu ma force et ma lumière, et j’aurais tellement aimé me voir de la même façon qu’il me voyait.

Je n’arrêtais pas de le repousser, et lui donnais des centaines de raisons pour ne pas qu’il reste avec moi. Je lui ai dit toutes les pires choses sur moi, mes défauts, mes petites scènes, certaine qu’il s’enfuirait. Mais il est resté. Et il a compris les choses difficiles, les choses très très tristes, les choses compliquées et exténuantes. Ils les a toutes comprises et les a prises sur lui. 

Après un moment, lorsque j’était sûre de mes sentiments pou lui, je l’ai présenté à mes enfants. Nous n’avons jamais montré notre affection devant eux, même pas pour se tenir la main ou se serrer dans les bras. Aux yeux de mes enfants, Phillip était seulement un autre ami.  

Quelques semaines après qu’il a rencontré mes enfants, j’ai eu une nuit particulièrement difficile. J’étais malade et ma fille de 3 ans s’est réveillée au milieu de la nuit, vomissant tout sur le tapis, ce qui a bien sûr réveillé mon fils de 5 ans, qui hurlait de fatigue. On était dans un piteux état tous les trois. C’est l’un de ces moments de mère célibataire où j’ai pensé devenir folle. J’avais l’air folle, je sentais probablement le vomi et j’avais la tête qui allait exploser à cause des hurlements. J’essayais de calmer mes enfants et de nettoyer ma fille et le tapis et j’ai pensé, “Pourquoi est-ce qu’un homme voudrait de ça ? “

J’ai appelé Phillip et je l’ai réveillé. “Viens. Viens tout de suite. Tu dis que tu me veux, tu dis que tu veux ma vie et tout ce qui va avec, alors viens.” Il est arrivé à l’appartement 20 minutes plus tard. Les gosses criaient toujours et j’étais sur le sol, en train de frotter le tapis. Je m’attendais à ce qu’il soit choqué, dégoûté ou même peut-être en colère de l’avoir réveillé au milieu de la nuit pour ça. Mais au lieu de cela, sans perdre une seconde, il s’est accroupi, a enlevé le chiffon de ma main et m’a emmenée me coucher. Il a nettoyé le vomi de ma fille et a mis les enfants aux lit. Puis il est venu se coucher, m’a fait un bisou sur le front et a dit : “Oui, je veux tout ça. Je vous veux tous les trois.” 

Il s’est presque écoulé sept ans depuis cette nuit et Phillip nettoie toujours très vite le vomi, il reste éveillé tard pour parler à mes pré-ados après une dure journée, quand il est au bureau il répond aux appels de ma fille si elle a besoin d’aide pour un problème de maths, et il continue à les aimer inconditionnellement comme s’ils étaient les siens. 

Cet homme, cet homme merveilleux avait les nerfs assez solides pour venir à bout de ma rancoeur envers les hommes. Je lui en serai toujours reconnaissante. Et mes enfants aussi.” 

Le message poignant, que Kristina a posté sur Facebook, a touché des centaines de personnes sur Internet et elle a reçu de nombreux mots d’encouragement pour leur famille. 

Commentaires

Également féroce