Horreur : un bébé orang-outan retrouvé brûlé dans un carton en Malaisie

Les photos que vous allez voir sont choquantes et vont vous bouleverser. À Bornéo (Malaisie), des employés de l’IAR (International Animal Rescue), une association pour le sauvetage des animaux en danger, ont retrouvé un petit orang-outan à moitié “momifié” dans un carton.

Facebook/International Animal Rescue

Les protecteurs des animaux sont consternés en voyant l’état du bébé singe et ils pensent tout de suite qu’il est probablement mort. Émacié, couvert de puces et de mouches, la petite chose bouge pourtant encore un peu. Il est bel et bien vivant !

Facebook/International Animal Rescue

Les employés le nomment Gito. “Il représente l’un des cas les plus choquants de la cruauté et de la négligence envers les animaux. Même les membres les plus aguerris de notre équipe ont été choqués en découvrant ce petit singe.” raconte l’un des sauveteurs.

Twitter/Press Association

Sa maman a été tuée par des braconniers alors qu’il venait tout juste de naître. Et le chef d’un village de Bornéo a gardé Gito comme animal de compagnie, après l’avoir acheté 20 $ aux braconniers.

Facebook/International Animal Rescue

Les femelles orangs-outans sont souvent tuées afin de pouvoir vendre plus facilement leur progéniture. Pourtant, le chef du village n’avait manifestement aucun intérêt pour le petit singe. Il a fini par le jeter dans un carton, qu’il a laissé en plein soleil. Pour se donner bonne conscience, il a quand même laissé un peu de lait à côté du bébé singe. 

Facebook/International Animal Rescue

Lorsque les sauveteurs l’ont trouvé, Gito était dans un si mauvais état qu’il ressemblait plus à un cadavre qu’à un singe vivant. 

Facebook/International Animal Rescue

Il a enroulé les bras autour de son corps pour se protéger du soleil. Sa peau a été complètement brûlée par le soleil et mordue par d’innombrables parasites. Il est devenu pâle et tout gris, et ses poils ne parvenaient même plus à pousser. 

Facebook/International Animal Rescue

Il est à deux doigts de mourir. Mais les sauveteurs font tout leur possible pour le ramener à la vie. Pourtant la partie n’est pas gagnée. Il leur faut au moins neuf heures pour rejoindre la clinique vétérinaire. Et il semble que Gito ne survivra pas au voyage. 

Twitter/Bright FM

Mais le petit singe est un battant. Il survit et, à peine arrivé à la clinique, il passe un examen médical complet. Les vétérinaires le lavent et le soignent. Finalement, pour la première fois de sa courte mais déjà terrible vie, quelqu’un s’occupe de lui et il ressent enfin l’amour dont il a tant besoin. 

Facebook/International Animal Rescue

Les organisations de sauvetage des animaux dans le monde entier rapportent que les cas de bébés singes rendus orphelins par des braconniers sont de plus en plus nombreux. Et ces bébés sont souvent maltraités. Le nombre d’orangs-outans dans le monde diminue à une vitesse vertigineuse et ces magnifiques créatures pourraient être amenées à disparaître si rien n’est fait pour stopper les braconniers et le commerce de ces animaux. 

On doit absolument changer quelque chose si l’on veut sauver ces petits orangs-outans comme Gito. Espérons que les cas comme celui de Gito permettront de mettre la lumière sur ces pratiques barbares !

Commentaires

Également féroce