Un père fait construire une tombe unique pour son fils décédé

Matthew Stanford Robinson est né aveugle et tétraplégique en septembre 1988, suite à un manque d’oxygène. 

Loading Facebook Post...

Le jour de sa naissance, les médecins ne lui donnent que quelques heures à vivre. Mais grâce à la force de volonté et l’amour infini que lui vouent ses parents, Ernest et Anneke, il survit pendant de longues années et leur apporte beaucoup de joie. 

Loading Facebook Post...

Matthew découvre le monde avec toute sa famille.

Loading Facebook Post...

Il participe aux fêtes déguisées de l'école.

Loading Facebook Post...

Et aux sorties en famille.

Loading Facebook Post...

Ses parents et ses frères et soeurs l'aiment très fort.

Loading Facebook Post...

Malheureusement, sa maladie finit par le rattraper. Le 21 février 1999, à l’âge de dix ans, Matthew meurt dans son sommeil. Les parents sont effondrés. Son papa décide de lui construire une tombe exceptionnelle, comme l’a été son enfant. La base de la tombe est classique.

Loading Facebook Post...

Mais dessus, une sculpture impressionnante se dessine ! On y voit un enfant prendre appui sur sa chaise roulante et s’élever vers le ciel. L’idée derrière est que Matthew est maintenant libéré de ses fardeaux terrestres et qu’il est reçu “dans la béatitude de ce qu’on appelle paradis, un état de repos, de paix, où il sera loin de tout problème et des regrets”, si on reprend les termes de sa nécrologie.

Loading Facebook Post...

Cette tombe est devenue un symbole d’espoir plutôt que de tristesse et des millions de gens dans le monde se déplacent pour la voir.

Il semble que les parents aussi aient pris appui sur leur tristesse et qu’elle les aide à s’élever. En 2000, ils lancent une œuvre caritative à la mémoire de leur fils. Ability Found fournit des équipements pour personnes handicapées qui ne sauraient les avoir autrement, surtout celles atteintes de paralysie cérébrale, de cancer, de blessures à la colonne vertébrale ou de sclérose en plaques.

Loading Facebook Post...

Ernest et Anneke auraient pu se laisser dépasser par la colère et la frustration. Colère sur le fait que leur fils soit malade. Puis sur sa mort, si injuste, alors qu’il n’était encore qu’un enfant. Mais non, rien de cela. 

Loading Facebook Post...

À sa naissance, ils lui ont donné tout leur amour et ça les a rendus heureux. Reconnaissants d’avoir un fils aussi merveilleux. À sa mort, ils décident d’aider les autres parents d’enfants malades à avoir une vie meilleure. Toutes les difficultés qu’ils vivent, ils les surmontent avec une incroyable capacité à aimer. Et visiblement, elle les rend plus forts.

Commentaires

Également féroce