Une jeune Belge fait polémique en posant avec des poils sous les bras

Laura De, une jeune fille belge originaire de Liège, a créé le buzz sur Facebook en postant une photo d’elle où elle affiche… ses poils sous les bras ! 14 000 “J’aime”, 2 336 partages, mais également une avalanche d’insultes se sont abattus sur la jeune femme.

Des remarques d’une violence choquante, telles que :

Rase toi vilaine” 

Tu es immonde

Tu m'as fait vomir 146 fois

Dégueulasse tes photos

et même : “Je vais te buter, t'es tellement conne”.

… pardon ?

Heurtée par ce bashing collectif, Laura décide de réagir dans un post Facebook qui crie PEACE. Loin de se laisser intimider, elle s'assume pleinement, dans toute la beauté de son corps, sans même laisser percevoir la moindre haine envers ses agresseurs. “Amour et tolérance sont maitre mot de notre combat”, milite-t-elle. 

Bien sûr, il y a toujours des imbéciles sur Internet. Mais force est de constater que dans notre société, la dictature du poil est la norme. Ne pas être épilé est, de manière générale, très mal vu. Souvent même sans méchanceté, juste par habitude. “On me dit souvent qu'en Belgique et en France on n'a plus besoin du féminisme, que les femmes ont assez de droits. Toute cette violence prouve que ..non”, témoigne la jeune fille.

Facebook/Laura De

Parce que c’est ainsi que nous avons été éduqués, que nous sommes habitués à cette image de la femme, et que ce qui s’en différencie choque.

Si on y réfléchit bien, l’épilation est tout sauf naturelle. Ça fait mal, crée des boutons rouges, des coupures, des brûlures. C’est de la folie pure devenue normale !

Il faut un courage incroyable pour s’exposer aux critiques à la manière de Laura. Elle est pleinement consciente de la cruauté de la toile, mais décide de montrer ouvertement qu’il y a d’autres façons d’être femme. Je suis une fille qui a décidé de faire ce qu'elle voulait de son corps. Comme un garçon peut le faire, lui.”

Dans le post suivant, Laura souligne le fait qu’elle n’est pas contre l’épilation non plus. La révolution qui est encore à faire est de ne plus avoir honte de ses poils. En fait, j'aimerais relever le fait que je ne suis pas plus pour la non epilation que pour l'épilation. Je trouve qu'il faut laisser le choix à tout le monde, c'est tout. Des fois je me rase, des fois pas, l'important c'est que c'est mon choix.”

Certaines filles s'épilent, d'autres préfèrent utiliser la tondeuse, qui raccourcit les poils sans mutiler la peau. D’autres encore ne touchent à rien. Quel que soit le choix, les femmes devraient l’avoir, sans craindre la violence des critiques et des regards, psychologiquement éprouvants.

Facebook/Laura

Laura a su tenir tête au monde avec un sourire épanoui. Elle commente : “Parce que mon sourire évoque comme j'aime cette vie <3”.

Une révolution toute en douceur. 

Commentaires

Également féroce