Une mère poste des photos de son bébé décédé pour alerter d'une maladie

Attention : cet article contient des images qui peuvent choquer la sensibilité de certaines personnes !

L'Australienne Kristy Watson est aux anges d'apprendre qu'elle est enfin à nouveau enceinte après trois fausses couches. Au début, tout est normal. Mais soudain la future maman se sent de plus en plus mal. Peu de temps après, la mère et le bébé vont se battre pour leur vie.

Kristy attend avec impatience la naissance de son petit garçon. Mais à la 32e semaine de grossesse, elle ne se sent pas bien. Ses mains et ses pieds sont très enflés et elle souffre chaque jour de maux de tête tenaces. Bien que ces effets secondaires de la grossesse ne soient pas rares, la future mère se fait beaucoup de souci. Après trois fausses couches, la jeune femme de 20 ans craint plus que tout que quelque chose ne tourne mal dans les dernières semaines de la grossesse. Très inquiète pour son enfant, Kristy se rend chez son gynécologue.

Le médecin mesure simplement sa tension artérielle. Il considère que ses symptômes sont normaux et renvoie finalement Kristy chez elle. Pour obtenir un deuxième avis, elle se rend à l'hôpital. Mais même là-bas, la jeune femme n'est pas prise au sérieux. Les symptômes de Kristy sont à nouveau attribués à un déroulement normal de la grossesse et la jeune femme est renvoyée chez elle. Elle fait une dernière tentative et appelle un autre hôpital pour décrire ses symptômes, mais ce dernier considère également que les inquiétudes de la future mère sont infondées. Finalement, Kristy abandonne et rentre chez elle.

Une fois rentrée, son état se détériore rapidement et Kristy est finalement admise à l'hôpital. Les médecins des urgences veulent enregistrer les battements du cœur de l'enfant, mais il est déjà trop tard. Le cœur du petit Kaycen s’est arrêté de battre. Le pire cauchemar de toute future mère est devenu une sombre réalité pour Kristy. Les médecins savent enfin ce qui ne va pas chez la jeune femme : elle souffre de pré-éclampsie jusqu'alors non diagnostiquée et qui coûte la vie à son fils à naître. Cela pourrait maintenant aussi devenir un danger mortel pour elle. Les reins de Krysty sont défaillants et elle a presque fait une attaque, mais les médecins réussissent à la sauver au dernier moment. Seulement, aujourd’hui, la jeune femme de 20 ans est confrontée au pire : elle doit donner naissance à son bébé mort. 

Sur sa page Facebook "Kristy Watson - The Angel Mumma", Kristy raconte le jour le plus dur de sa vie :

"Je n'oublierai jamais le moment où je suis devenue ta maman. Le moment où je t'ai tenu dans mes bras pour la première fois et où toutes les douleurs des 12 heures précédentes ont soudainement disparu. Je te tenais dans mes bras, mais mon cœur était infiniment vide. Je n'ai jamais vu tes yeux et je n'ai jamais entendu tes pleurs. Tu es resté paisiblement dans mes bras alors qu’on arrachait mon cœur de ma poitrine. Être ta maman était la meilleure chose qui pouvait m’arriver. J’aurais tellement souhaité que les choses soient différentes et pouvoir te voir grandir pour devenir l’homme fantastique que j’aurais élevé. Ta maman t'aime plus que tout au monde et je te promets que toi et ton histoire serez entendus. Tu me manques !"

Si la maladie avait été détectée dès sa première visite chez le médecin, la vie de Kaycen aurait pu être sauvée. Cette triste constatation incite la jeune femme à rendre publique son histoire. Elle exhorte les futures mères à faire attention à ces symptômes et à ne pas se faire refuser par les médecins dans ce cas.

Source:

Gala

Commentaires

Également féroce