Une fille coud des sacs de toilette pour les femmes sans-abri

À l’âge tendre de neuf ans, Khloe Thompson, qui vit aux États-Unis, nous montre déjà qu’il n’y a pas d’âge pour faire une différence dans le monde.  Tous les jours, sur le chemin de l’école, Khloe voit toujours les mêmes femmes, assises par terre dans le froid, en train de mendier. Et chaque fois, elle a comme un malaise. Ce n’est pas normal que des gens se retrouvent ainsi. Comment cela est-il arrivé ?

Khloe décide de leur parler et leur demander de lui raconter leur histoire. Chacune des femmes a la sienne. Comment d’un jour à l’autre, elle se sont retrouvées là, sans rien. Elles témoignent à la petite fille de leurs difficultés du quotidien. 

Khloe a beaucoup de peine. Depuis, quand elle passe devant elles, une grande tristesse la submerge. Elle ne peut pas passer à côté et juste regarder ces femmes dans la détresse. Elle veut faire quelque chose. Mais quoi ?

Tous les jours, elle se demande : “Qu’est-ce que je pourrais faire ?”. Un jour, elle a une idée. Elle décide de leur distribuer des produits pour la toilette : gel douche, shampoing, brosses à dents… 

Khloe s’apprête à tout mettre dans des sacs plastique, quand elle se dit que ça ne rend pas le cadeau assez spécial. C’est alors qu’elle a l’idée de mettre à profit sa passion pour la couture et de fabriquer elle-même des sacs en tissu !

Comme ça, les femmes peuvent le garder longtemps et le réutiliser. Cela évite les déchets plastique, sans compter la beauté du geste. Elles pourront sûrement s’en souvenir longtemps avec émotion !

Khloé se met tout de suite au travail. Tous les soirs, en rentrant de l'école, elle s'attèle devant sa machine à coudre et réalise des exemplaires uniques de sacs en tissu pour y empaqueter ses cadeaux. Quand elle le voit, sa maman n'en revient pas ! À neuf ans seulement, sa fille passe son temps libre à faire quelque chose qui a du sens, lui plaît et rend le monde meilleur. Elle a tout compris à la vie.

Au moment de les donner, Khloe a le coeur qui bat la chamade. Comment ces femmes vont-elles réagir ?

Elle s’avance vers elles et leur tend un paquet. Et quand elle voit leurs visages s’illuminer, elle sait que ça en valait la peine. Les femmes sont heureuses et la serrent dans leurs bras. Pour Khloe, c’est la meilleure récompense. C’est fou combien de joie cela peut apporter de donner, tout simplement !

Son projet, appelé “Khloe Kares”, prend de l’ampleur. Les sacs sont distribués dans tout le pays! Elle lance une campagne pour financer le projet et reçoit des dons du monde entier. En à peine quatre mois, elle collecte près de 14 000 euros !

Dans sa classe, Khloe est célébrée comme une superstar. Mais la petite fille ne prend pas la grosse tête. Son objectif premier est d’aider les gens. Elle a encore pour projet de distribuer des jouets. Son rêve ? “Un jour, je veux créer un centre communautaire”, témoigne Khloe. “Et les sans-abri pourront y vivre, trouver un travail et ce sera là qu’ils pourront se remettre sur pieds.”

Khloe nous montre que quelle que soit notre condition de départ, nous pouvons faire un geste pour aider les autres. Le bien appelle le bien. Quand on s’y investit, de l’aide vient de l’extérieur et fait boule de neige. Qui sait ce qu’un petit geste peut avoir comme conséquences? Parfois, il suffit simplement de faire le premier pas dans la bonne direction.

Commentaires

Également féroce