Une vendeuse offre une couette à une mère pour son bébé mort-né

Jacinda Masters, originaire de la ville de Mount Gambier en Australie, est enceinte et sur le point d'accoucher. Elle devrait être heureuse, pourtant elle aurait préféré que ce jour n'arrive jamais. L'Australienne, bouleversée, est en route pour accoucher d'un bébé mort. Mais lorsqu'elle s'arrête dans un magasin de vêtements pour bébés afin de ramener les affaires achetées, elle vit un moment inattendu et si riche en émotions qu'elle décide de le partager dans cette publication sur Facebook :

"Voici une lettre ouverte à Jo, la magnifique femme qui s’est occupée de moi à Best and Less ce matin.

Vous ne me connaissiez pas. Mais je suis venue à Best et Less ce matin pour ramener des vêtements que j’avais achetés pour le bébé que j’attendais.

Sur place, on m’a dit que je ne pouvais pas procéder au remboursement car je n’avais pas la carte de crédit avec laquelle je les avais achetés. J’ai craqué et expliqué pourquoi je n’avais pas ma carte sur moi. Que je me rendais à l’hôpital pour accoucher de mon bébé mort et que je voulais donc ramener les habits maintenant, car je ne voulais en aucun cas les avoir sous les yeux ou m’en occuper lorsque je rentrerais chez moi. Au moment où je vous ai tout dit, j’ai vu votre visage se transformer. Vous étiez sincèrement touchée. Vous avez appelé le manager pour faire une entorse au règlement et me rembourser immédiatement.

Vous m’avez ensuite demandée si j’avais une couverture pour mon bébé. Ce n’était pas le cas. C’est l’une des choses que je devais venir acheter ce matin.

Vous vous êtes approchée de moi et m’avez serrée dans vos bras. J’ai pleuré. Vous m’avez emmenée dans le rayon des couvertures et m’avez aidée à en choisir une. Elle était en vison bleu avec des motifs blancs en forme de nuages.

Elle était parfaite.

À la caisse, j’ai voulu payer, mais vous avez refusé et payé pour moi avec votre propre argent. J’ai encore plus pleuré et vous ai dit que vous étiez un ange. Je ne trouvais pas les mots. Je ne savais pas comment vous remercier !

J’ai pleuré tout le long du chemin jusqu’à l’hôpital. Sur place, je me suis assise devant l’entrée pendant un quart d’heure et ai pleuré en serrant le couverture dans mes bras.

Je ne vous connais pas et malheureusement je ne connais pas votre nom. Mais je voulais que vous sachiez à quel point je vous suis reconnaissante pour tout ce que vous avez fait pour moi et mon petit Sammy dans ce magasin.

Je veux que vous sachiez que serrer la couverture dans mes bras m’a rassurée pendant les contractions et que mon bébé était magnifique enroulé dans cette couverture bleue.

Je n’oublierai JAMAIS ce que vous avez fait pour nous.
Vous êtes un ange et je vous remercie du fond du cœur !!! xxx"

Des mots extrêmement touchants d'une maman bouleversée et émue par cet acte de bienveillance et gentillesse qui redonne foi en l'humanité.

Source:

Facebook

Commentaires

Également féroce