Une femme de 27 ans retrouve miraculeusement l'usage de ses jambes

Le 5 août 2015, Haddie Borbély, une infirmière en pédiatrie âgée de 27 ans dans la ville de Bradford en Angleterre, est renversée par une voiture. Le conducteur, qui est en train d'écrire un SMS, passe sur un passage piéton et la percute de plein fouet. Elle reste bloquée sous les roues du chauffard.

Les pompiers arrivent très vite sur les lieux du drame et la libèrent de sous le véhicule pour la transporter d'urgence à l'hôpital. Le corps médical travaille alors d'arrache-pied pour sauver sa vie. Elle souffre de nombreuses blessures : multiple fractures du tibia et du péroné, fracture de stress, une luxation du genoux, une déchirure des ligaments et une cheville cassée.

Amatrice de randonnées et d'escalade, la jeune femme est bouleversée lorsqu'elle apprend qu'elle ne pourra sûrement plus marcher. Deux mois avant son accident, Haddie rencontre un homme, Tom, qui devient son petit-ami officiel. Lorsqu'elle apprend la terrible nouvelle elle lui dit : "Tu n'es pas obligé de rester. Je n'attends pas de toi que tu le fasses. Je ne suis plus la fille que tu as rencontrée et je comprendrais que tu veuilles partir." Mais Tom reste près d'elle et grâce à son soutien, Haddie prend une décision qu'elle compte bien tenir : elle va remarcher, peu importe ce que disent les médecins ! Mais le chemin vers la guérison est long pour Haddie dont les jambes sont très mal en point. On lui installe un appareil Ilizarov, une structure en métal qui sert à fixer les os le temps de la guérison. La douleur est insurmontable.

Six mois plus tard, c'est la délivrance. On lui retire l'appareil, mais la jeune femme doit faire face à une autre réalité : les énormes cicatrices laissées par les os qui lui ont traversés la peau. Lorsque l'été arrive, elle panique. Va-t-elle avoir le courage de se mettre en short et de montrer ses jambes lacérées aux yeux de tous ? Malgré ses angoisses et réticences, Haddie finit par accepter ces marques. "Ces cicatrices sont la preuve que je suis en vie. J'ai failli mourir et en tant qu'infirmière, je sais la chance que j'ai. Donc, j'ai décidé de mettre mes peurs derrière moi, d'accepter mes cicatrices et de les exhiber fièrement."

Un an plus tard, avec l'aide de béquilles, Haddie recommence à marcher sous l'oeil étonné des médecins qui sont surpris de ses progrès. Les radios sont encourageantes et montrent même que sa rotule est en train de se remodeler. L'un de ses médecins la surnomme alors "la femme lézard". La voilà en train d'apprendre à remarcher :

La jeune femme continue à faire d'énormes progrès. Elle montre même son rétablissement au monde entier sur sa page Facebook qu'elle a intitulée : "Haddie's Journey." (Le voyage de Haddie). Tom l'accompagne depuis le début de son périple et Haddie peut également compter sur le soutien de sa famille et de son équipe médicale.

Haddie prouve que malgré des blessures graves, parfois même irréversibles, une volonté de fer joue un rôle crucial dans le rétablissement. Elle a beaucoup de chance d'avoir survécu à cet accident, mais elle a fait en sorte que ses rêves ne soient pas brisés et a tout mis en oeuvre pour retrouver une vie normale.

 

On ne peut qu'admirer la détermination de cette jeune femme. Elle est un véritable exemple pour nous tous !

Commentaires

Également féroce