Atteinte de psoriasis sévère, elle dévoile son corps sur la toile

L'Anglaise Giorgia Lanuzza est une pré-adolescente de treize ans heureuse, aimée de tous et très bien entourée. Mais un jour, la vie pleine de joie que mène Giorgia prend un tournant dramatique : lorsque son père meurt dans un accident de voiture, le monde de Giorgia s'effondre. Cette dernière, qui vivait une relation fusionnelle avec son père, peine à croire qu'elle ne le reverra jamais.

Youtube/Barcroft TV

La perte de son père est une épreuve trop dure à surmonter pour Giorgia et le temps ne fait qu'empirer les choses. La douleur est si intense que des taches rouges apparaissent sur ses deux bras. La jeune fille ne comprend pas ce qui lui arrive d'autant plus que les taches sont douloureuses et la démangent sans cesse. Et en plus de cette gêne, sa peau pèle petit à petit.

Au début, l'éruption semble anodine, mais au fur et à mesure, elle commence à se répandre sur tout son corps. Giorgia se rend alors chez un dermatologue qui lui détecte une forme anormalement sévère de psoriasis. Cette maladie de peau douloureuse n'est pas contagieuse, mais elle est incurable et se manifeste généralement en situations de stress.

L'état de Giorgia n'a de cesse d'empirer et elle finit par avoir le corps recouvert à 97 % de psoriasis. La douleur et la tristesse engendrées par la perte de son père ainsi que la gêne liée à sa maladie de peau ne font qu'empirer l'état de sa peau qui finit par être visible par tout le monde. Ses camarades commencent à lui tourner le dos de peur "d'attraper" sa maladie.

Elle passe toute son adolescence à être rejetée ou moquée par ses pairs. Les gens qui la croisent dans la rue la dévisagent avec dégoût. Un cercle vicieux se met alors en place : plus Giorgia souffre de sa condition, plus son psoriasis empire.

"Mon psoriasis provoque l'apparition de taches rouges en relief. Je vois le dégoût dans le regard des gens qui me croisent, on dirait qu'ils craignent d'attraper quelque chose. Avant, je faisais une fixette sur ma maladie et ça m'a complètement pourri la vie", se remémore Giorgia.

Youtube/Barcroft TV

Puis, Giorgia a fini par en avoir marre d'être traitée comme une paria. Elle décide de ne plus voir son psoriasis comme une malédiction et commence à accepter sa maladie.

Avec ce regain de confiance, Giorgia finit même par réaliser son rêve et devenir photographe. Elle prend des photos d'elle qu'elle poste sur Facebook et autres réseaux sociaux. Elle a même été choisie pour devenir mannequin pour un programme de traitement du psoriasis et espère pouvoir donner la force et le courage à d'autres personnes de s'accepter telles qu'elles sont et se sentir à l'aise avec leur peau.

"Je prends conscience que mon psoriasis n'est pas une malédiction. Je sais que mon père serait très fier de moi aujourd'hui", raconte Giorgia le sourire aux lèvres.

Regardez une vidéo de Giorgia (en anglais) dans laquelle elle raconte son histoire touchante :

"Nous souffrons de maladies qui nous rendent différentes d'autres femmes, mais cela ne nous rend pas moins belles pour autant."

Et on n'aurait pas dit mieux !

Commentaires

Également féroce