Une femme se fait un tour de taille de 30 cm pour satisfaire son mari

Parfois, certaines personnes font des choses qui dépassent l'entendement au nom de l'amour. Elles tombent sur la bonne personne et sont prêtes à tout pour satisfaire ses moindres désirs.

Et les désirs en question peuvent parfois mener a des situations que beaucoup trouvent étranges voire complètement affolantes. C'est le cas d'Ethel Granger.

Loading Facebook Post...

Ethel est née à Cambridgeshire en Angleterre en 1905. Elle fait la rencontre de l'astronome William Arnold Granger lorsqu'elle est jeune fille et ils se marient en 1928.

Dès le début de leur histoire, William confit à Ethel qu'il adore par dessus tout les corsets et les tailles très fines.

Mais à la fin des années 20, le corset est complètement démodé. La mode est aux robes amples et aux costumes sur-mesure pour femmes.

Flickr/pennyspitter

Mais Ethel n'a qu'un seul objectif dans la vie : plaire et satisfaire son mari. Elle décide alors de porter un corset tous les jours.

Loading Facebook Post...

Au début, William est heureux de voir sa femme porter un tel accoutrement la journée, mais après quelques temps, il exige d'elle qu'elle le porte également la nuit.

La taille d'Ethel est de plus en plus compressée, si bien qu'elle commence à rétrécir.

Loading Facebook Post...

Et l'idée de la féminité et de ce qui est attirant ne s'arrête pas là pour William. Il demande à sa femme de porter des talons extrêmement hauts et de se faire des piercing sur le visage et le corps.

La taille d'Ethel continue à diminuer. Elle finit même par entrer dans le Livre Guiness des records avec un tour de taille mesurant à peine 30 cm. À ce jour, elle en reste la détentrice.

Ethel est aujourd'hui encore célèbre dans les mondes de la mode et de l'art corporel. En septembre 2011, la version italienne du magazine Vogue lui a même consacré un numéro spécial.

Que l'on trouve que la forme qu'Ethel, ou son mari, a donné à son corps soit magnifique ou révoltante dépend de tout un chacun. La beauté est subjective, n'est-ce pas ?

Nous ne saurons jamais ce qu'Ethel pensait réellement de sa transformation. Cette dernière est décédée en 1982.

On imagine bien que si Ethel a accepté d'avoir recours à ses transformation, c'est qu'elle devait en aimer le résultat. Cependant, c'est quand même triste de constater que son mari ait eu besoin d'autant d’artifices pour la trouver jolie !

Commentaires

Également féroce