Une mannequin apprend qu'elle a un cancer pendant sa grossesse

La mannequin Elizaveta Bulokhoba vit au Canada une véritable vie de rêve. Depuis ses 17 ans, elle voyage autour du monde, fait les couvertures de tous les magazines de mode, et arpente les défilés de mode dans des robes époustouflantes. Histoire de rendre sa vie encore plus parfaite, la Lituanienne de 24 ans décide d’avoir son premier enfant avec son copain Roman. Mais, au zénith de son bonheur, elle reçoit un message qui brisera son monde en mille morceaux.

 

#tbt#mikekobal#fashion#nofilter#lookoftheday#instaselfie#selfie#portrait#nyc

A photo posted by Elizaveta Lowicz Bulokhova (@elizavetalowicz) on

Depuis quelques mois, la magnifique future mère a des douleurs atroces et un gonflement sévère de la mâchoire. En octobre dernier, elle reçoit un diagnostic choquant : Elizaveta souffre d’une forme rare de cancer des os. Durant une opération de 16 heures, 95% de sa mâchoire est retirée puis reconstruite. Mais, pour commencer la chimiothérapie, les médecins lui demandent la pire chose qu'on puisse imaginer : Elizaveta doit avorter de son bébé.

 

@yumikim #yumikim #nyc#nycspring#sacura #tbt

A photo posted by Elizaveta Lowicz Bulokhova (@elizavetalowicz) on

Le jeune couple contemple cette décision cornélienne, la chimiothérapie étant l’unique chance de survie pour Elizaveta. “Le bébé est très actif et je lui parle souvent dans mon ventre”, raconte la jeune femme dans ce qui doit être le moment le plus sombre de sa vie. Entre-temps, la mâchoire d’Elizaveta ne s’est pas rétablie comme prévue et les médecins décident de reporter la chimio. Ce report est une aubaine pour la mannequin. Car finalement, 48 heures avant le début du traitement, elle accouche de son bébé : 10 semaines d'avance, mais vivant.

 

.. in the end of the day, it really is family that matters. trough thick and thin.❤️

A photo posted by Elizaveta Lowicz Bulokhova (@elizavetalowicz) on

Son fils, Valentin, est un véritable miracle et donne à la jeune mère le courage dont elle a besoin pour affronter son traitement. “Il m’a sauvé la vie!” Bien qu’elle ait perdu ses cheveux et que son corps soit ravagé par les cicatrices des diverses interventions, elle n’a jamais été aussi belle. Les images de son premier shooting depuis la fin de sa chimiothérapie se propagent en ligne comme une traînée de poudre.

Instagram/elizavetalowicz

Quand on s’aime, rien ne peut nous détruire, même pas le cancer”, publie la femme. “Tous nos défauts sont parfaits. Les cicatrices, l’absence de pilosité. Tout cela est un rappel de notre force quand on bat le cancer. Je me sens belle, donc je le suis”. La mannequin veut montrer à d’autres ses photos pour redéfinir la beauté.

Instagram/elizavetalowicz

Une sacrée histoire. Elizaveta n’a pas juste vaincu son cancer, elle a aussi eu la chance d’avoir son fils Valentin ! 

Commentaires

Également féroce