Une maitresse supprime les devoirs à la maison pendant un an

Brandy Young est une maitresse d’école de CE1 qui vit au Texas aux États-Unis. Comme chaque année, elle se prépare pour la rentrée des classes et surtout pour la fameuse réunion parents-professeur. Cet été Brandy a fait beaucoup de recherches pour espérer améliorer le quotidien de ses élèves et elle a décidé de tester une nouvelle technique étonnante. 

Elle partage son idée lors de la réunion parents-professeur et leur distribue une lettre pour l’expliquer. Son idée est très originale ! Brandy veut tout simplement supprimer les devoirs à la maison. Elle trouve que les enfants travaillent déjà assez dur durant toute la journée à l’école et qu’ils ont d’autres choses à faire en rentrant à la maison que de se replonger dans le travail. Elle explique : “J’essaye de développer leur personnalité, ce n’est pas épanouissant de rentrer à la maison et de remettre le nez dans ses cahiers.

Loading Facebook Post...

Samantha Gallagher, la mère de Brooke, l’une des élèves de Brandy, adore l’idée. Elle décide de partager sur Facebook la lettre de Brandy accompagnée de cette phrase : “Brooke  adore déjà sa nouvelle maitresse. ” Autant dire que la lettre de Brandy remporte un franc succès sur la toile puisqu’elle a déjà été partagée plus de 72 000 fois.

Retrouvez le contenu de la lettre de Brandy aux parents d’élèves : 

Chers parents, 

après beaucoup de recherches cet été, j’ai décidé d’essayer quelque chose de nouveau. Les devoirs consisteront uniquement à finir le travail qui n’a pas été fini en classe dans la journée. Il n’y aura pas de devoirs spécifiques à faire cette année. Les travaux de recherche ont été incapables de prouver que les devoirs augmentaient la performance des élèves. Je vous demande de passer vos soirées à faire des choses qui sont directement liées au succès des élèves. Dîner en famille, lire ensemble, jouer dehors et mettre votre enfant au lit tôt. 

Merci

Mme Brandy Young

Brandy ajoute : “Que ce soit populaire ou non, je veux juste voir si ça peut marcher. On ne peut pas savoir si ça marche ou pas tant qu’on n'a pas essayé.“ Elle bouscule les codes traditionnels de l’enseignement et ça a l’air de plaire à un grand nombre de personnes. Souhaitons-lui que son expérience marche, pour le plus grand bonheur des petits mais aussi des grands.  

Commentaires

Également féroce