Un SDF demande de l’aide pour récupérer son chien à la fourrière

Il y a 2 ans, alors que Wilma Price est au volant de sa voiture pour rentrer chez elle dans la ville de Huntsville au Texas, elle aperçoit un homme debout au bord de la route, couvert d'habits sales et vétustes. Il tient dans ses mains un morceau de carton où est inscrit quelque chose, Wilma pense qu'il est en train de mendier.

Mais alors que le trafic ralentit, elle est forcée de presque s'arrêter à son niveau et ne peut s'empêcher de lire ce qu'il y a sur l'écriteau du SDF :

"Mon chien est à la fourrière. Aidez-moi."

À ce moment-là, Wilma est prise de compassion pour l'homme. Sans se soucier des voitures derrière elle, elle met les warning et sort de son véhicule. Lorsqu'elle demande à l'homme ce qu'il s'est passé avec son chien, il lui raconte alors qu'il s'appelle Patrick et qu'il a été en prison pendant deux jours pour être entré par effraction dans une propriété privée. Au cours de son enfermement, son chien a été capturé par la fourrière et lorsqu'il a voulu aller le récupérer, on l'a informé qu'il devait s'acquitter de 120$ (109€).

Wilma ne dispose que de 8$ (7€30) sur elle et ne sait pas encore si elle peut croire sur parole l'homme qui se tient devant elle, donc elle décide de rentrer chez elle. Sur place, elle appelle la fourrière et demande des renseignements concernant le chien de Patrick.

L'interlocuteur confirme l'histoire de Patrick et ajoute même que le chien en question est arrivé en très bon état à la fourrière et qu'il est donc clair que le maître s'en occupe très bien. Patrick est peut-être SDF, mais il ne fait aucun doute qu'il traite bien son animal. Néanmoins, les 120$ doivent être payés, car la fourrière s'est occupée du chien le temps de l'emprisonnement de Patrick : un vaccin antirabique a été fait et un vermifuge administré.

Wilma prend alors la décision de venir en aide à Patrick. Elle retourne à l'endroit où il se trouve, l'emmène à la fourrière, paye la note et regarde avec émotion "Fred Frederick" (le chien) se jeter dans les bras de son maître.

Wilma, qui adore les animaux, est touchée de voir tous les soins, le respect et l'affection que Patrick donne à ce chien alors qu'il prend si peu soin de lui-même.

Elle ne peut peut-être pas leur offrir une maison, mais Wilma a permis à ses deux compagnons d'être réunis. Patrick et Fred sont heureux d'être ensemble et c'est tout ce qui compte.

Commentaires

Également féroce