Une tribu accroche des bébés morts aux arbres

La tribu Toraja est originaire de Sulawesi, en Indonésie. Malgré l’affluence croissante de touristes étrangers ces dernières années, elle a su garder toute son authenticité, et notamment ses rites funéraires quelque peu inhabituels vus d’un oeil occidental.

Wikimedia/Traditional song and dance Tana Toraja

Chez les Toraja, la mort est célébrée en grande pompe. De leur vivant, les habitants économisent d’ailleurs spécialement pour, qu’une fois décédés, leurs proches puissent organiser la plus belle des fêtes en leur honneur. Les festivités s’étalent sur plusieurs jours ! Chaque année, durant le “Ma’Nene”, les morts sont déterrés et exposés à la vue de tous à l’occasion d’une parade dans la ville.  

Les nourrissons, quant à eux, font l’objet d’un traitement particulier… 

Wikimedia/Tree of baby graves. Tana Toraja, Sulawesi

Lorsqu’ils perdent la vie, les bébés sont lavés, recouverts de draps puis mis dans de petites boîtes en bois. Ces dernières seront ensuite placées dans le tronc d’un arbre spécialement creusé puis recouvertes avec de la fibre de palme. Selon les croyances des Toraja, quand le temps passe et que l’arbre commence à guérir, le défunt nourrisson est absorbé par la nature avec laquelle il ne fait plus qu’un. 

Youtube/The Travelaholics 

Youtube/The Travelaholics

Ce rituel ne concerne que les bébés dont les dents ne sont pas encore sorties. En effet, l’apparition d’une première dent signifie que l’être vit désormais dans le péché et doit être enterré comme un adulte. Mais les funérailles du nourrisson s'accompagnent également d'une scène un peu particulière.

Une fois le soir venu, les habitants de la tribu se rassemblent pour assister à une même scène : le sacrifice d'un cochon. Selon la tradition, une torche en bambou est allumée puis placée à l'intérieur de l'animal avec de l'huile. Pour les Toraja, il s'agit d'un évènement indissociable de toute célébration funéraire et si la famille est trop pauvre, ce sont les invités qui se cotisent afin de pouvoir acheter l’animal. 

Wikimedia/Tana Toraja, Salu funera

Cette tradition peut paraitre d’autant plus impressionnante quand on sait qu’un seul arbre peut contenir jusqu'à 12 bébés ! Vous pouvez retrouver ces images incroyables dans cette vidéo :

Ce rite funéraire est probablement bien différent de tout ce que vous avez pu voir jusqu'à présent. En tout cas, on ne peut être qu’impressionné par les images, et peut-être même avoir la chair de poule… 

Commentaires

Également féroce