4 questions simples pour vous aider à détecter un AVC sur vos proches

Cela pourrait arriver à n'importe qui. Lisez attentivement les instructions suivantes et mémorisez les quatre questions à poser, car cela pourrait sauver votre vie ou celle d'un proche !

flickr/Long Zheng

C'était un jour comme un autre au bureau : Felix passait en revue les chiffres avec l'un de ses collègues, Martin, lorsqu'il a remarqué que quelque chose n'allait pas chez ce dernier. L'oeil gauche de Martin tremblait et lorsqu'il lui a demandé si tout allait bien, Martin a répondu de façon totalement inaudible. Puis Martin a fini par se ressaisir et est retourné à son bureau. Trois heures plus tard, Martin était à l'hôpital car il avait fait un AVC (accident vasculaire cérébral). Il est mort le jour même. Si Felix avait écouté son instinct, Martin serait probablement encore en vie à l'heure actuelle.

flickr/Adrian Clark

Martin n'est pas un cas isolé, nombreux sont les AVC qui passent inaperçus et qui peuvent donc être fatals. En effet, lors d'un accident vasculaire cérébral chaque minute compte. Il est recommandé d'être pris en charge dans les trois heures qui suivent un AVC.

Ces quatre questions simples peuvent vous aider à reconnaître un AVC et ainsi agir le plus rapidement possible :

1. Demandez à la personne de sourire. Si son sourire est déformé (un seul côté se lève), l'AVC est probable.

Imgur/G3H4

2. Demandez à la personne de dire une phrase simple telle que "Je sais qui je suis et où je suis". Si elle présente des troubles de l'élocution, l'AVC est probable .

flickr/Parker Knight

3. Demandez à la personne de lever les bras au-dessus de sa tête. Si l'un des bras reste immobile ou retombe, l'AVC est probable.

flickr/Tais Sirole

4. Demandez à la personne de tirer la langue. Si cette dernière est déformée, l'AVC est probable.

Imgur/Farkamon

Si la personne en question présente l'un de ces signes, voire plusieurs, appelez immédiatement les pompiers et décrivez-leur les symptômes.

Plus de 20 % des victimes d'AVC meurent dans les quatre semaines suivant l'attaque, ce qui fait de l'AVC une cause de décès très importante. C'est la raison pour laquelle ces quatre questions sont d'une importance capitale. Le test est aussi connu sous le nom de "FAST" (Face, Arm, Speech, Time. En français : Visage, Bras, Parole, Temps).

flickr/Parker Knight

Ces questions simples peuvent sauver de nombreuses vies. À vous de faire en sorte qu'un maximum de gens les connaissent !

Commentaires

Également féroce