Un bébé albinos affole la salle d’accouchement

Taylor Dunnavant et son époux Chris, déjà parents d'une fillette Brooklyn, attendent avec impatience l'arrivée de leur second enfant. Comme tous les futurs parents, le couple, originaire de Saint Clair dans le Missouri, imaginent comment sera leur bébé : son poids, la couleur de ses cheveux, ses yeux et à qui il ressemblera le plus.

Noralynn voit enfin le jour et une chose est sûre, elle surprend tout le monde dans la salle d'accouchement. La fillette nait avec les cheveux blancs comme la neige, un signe typique d'albinisme (un trouble de la formation de mélanine dans le corps).

C'est la surprise totale pour la maman :

"Après 15 heures de travail, j'étais exténuée. L'infirmière m'a dit qu'il fallait faire un dernier effort de 5 minutes puis soudain, elle me dit 'je vois les cheveux !' Notre première fille est née avec beaucoup de cheveux, donc je n'étais pas surprise d'entendre ça. J'étais émue, en poussant, je me demandais de quelle couleur serait ses cheveux, roux comme moi ou noirs comme ceux de sa soeur ?

Puis je l'ai vu pour la première fois. Noralynn était enfin là. Lorsqu'on me l'a mise sur le torse, je n'ai pu lâcher qu'un 'oh !' de surprise. Notre bébé avait en effet beaucoup de cheveux, mais ils étaient blancs comme la neige. Puis soudain je me suis demandée : 'Mais qu'est-ce qu'il s'est passé ? Est-ce qu'elle va bien ?'"

La couleur de ses cheveux a provoqué un engouement énorme au sein de l'hôpital. Tout le monde demande aux parents s'ils ont des cas connus d'albinisme dans la famille. Et cet engouement suit la famille jusqu'à l'extérieur de la maternité. Les gens dans la rue fixent la fillette, la montrent du doigt même. Taylor est choquée, elle ne s'attendait pas à un tel comportement de la part d'adultes.

Du coup, le couple emmène le bébé chez un spécialiste. Dans la salle d'attente, Taylor et son mari angoissent. Lorsque le spécialiste les reçoit, il leur dit que leur enfant est magnifique, mais après l'auscultation, il leur révèle ce qu'ils craignent d'entendre depuis le début : Noralynn est atteinte d'albinisme. Il faudra faire des examens plus poussés pour savoir de quelle forme d'albinisme il s'agit.

Il est peu probable que la couleur des cheveux de Noralynn change et les chances qu'elle ait des pigments sont minimes. Ses yeux resteront rouges et il est presque sûr qu'elle devra porter des lunettes. Elle devra toujours s'appliquer de l'écran total avant de sortir et il est aussi fort probable qu'elle aura des problèmes d'audition. Mais il n'y a pas de quoi paniquer, car tout peut être surveillé. Noralynn est certes différente, mais elle va bien.

Maintenant, il faut juste ignorer les regards insistants et les comportements déplacés de certaines personnes. À l'avenir, il faudra donner les armes à Noralynn pour faire face à la bêtise humaine et qu'elle ne perde jamais confiance en elle malgré tout.

Le couple s'émerveille chaque jour un peu plus de la beauté de leur fille et en apprend aussi beaucoup sur cette maladie.

C'est une expérience nouvelle pour la famille, mais la chose la plus importante est que la petite Noralynn se porte comme un charme. Les parents se disent heureux d'avoir pu ouvrir les yeux sur énormément de choses, notamment sur le fait d'accepter tout un chacun malgré les différences.

Pour toute la famille, Noralynn est un cadeau et une bénédiction. Tout le monde est heureux et c'est le plus important.

Commentaires

Également féroce