Une athlète souffre d'une condition post-accouchement

Quand Stephanie Bruce, coureuse professionnelle, a souhaité fonder une famille, elle a arrêté les entraînements.

Youtube / Inside Edition

Et son voeu le plus cher s’est exaucé : en 15 mois, elle a accouché de ses deux fils. 

Youtube / Inside Edition

Côté corps, elle qui arborait fièrement des abdominaux bien dessinés n’a presque plus de muscles visibles sur le ventre.

Stephanie se rend compte qu’elle a développé une cavité autour de son nombril.

Youtube / Inside Edition

"Je l’appelle le Grand Canyon", plaisante-t-elle, "Je peux enfoncer environ deux doigts au milieu de mon abdomen."

Youtube / Inside Edition

À 32 ans, quand Stephanie reprend les entraînements, elle ne se sent vraiment pas bien. Elle, l’athlète, a des difficultés à courir à nouveau comme avant. Elle a sans cesse besoin d’aller aux toilettes. La jeune maman se sent humiliée par son corps d’après les grossesses.

Youtube / Inside Edition

Le médecin diagnostique à Stephanie un diastasis des grands droits, un trouble par lequel les muscles abdominaux se séparent durant la grossesse, afin de laisser plus d’espace au bébé pour grandir.

Esthétiquement, la peau du milieu du ventre de Stephanie est flasque et pendante.

Youtube / Inside Edition

La majorité des femmes choisiraient certainement de toujours cacher cette peau molle du ventre. Mais Stephanie ne le peut pas, en raison de son métier. La coureuse s’entraîne désormais pour tenter de se qualifier pour les Jeux Olympiques.

Et par conviction, plutôt que de camoufler ce "défaut", elle a pris le contrepied en postant des photos de son ventre sur les réseaux sociaux. 

Youtube / Inside Edition

"Je suis convaincue qu’il doit exister un club secret de femmes souffrant de la même condition parce que si tu n'as personne à qui en parler tu n’as aucune idée de la raison de pourquoi ta peau est si lâche ni pourquoi tu as des douleurs dans le bas du dos."

Youtube / Inside Edition

Stephanie documente ses efforts en prenant des photos pour reconstruire ses abdominaux. La réaction des internautes n'est pas toujours clémente. 

Youtube / Inside Edition

"Beaucoup de retours ont été : ok, mon estomac ressemble à ça, pourquoi elle le rend public, est-ce qu’elle ne peut pas simplement le couvrir ?"

Son entraîneur trouve Stephanie inspirante. "Je suis sur qu’il y a des femmes atteintes du même problème que Stephanie mais qui n’en parlent pas donc ce qu’elle fait est vraiment courageux."

Youtube / Inside Edition

"Est-ce vraiment important, ce à quoi tu ressembles ? La véritable question est de savoir comment tu te sens, quelle est ta force et si tu te sens bien dans ta peau", dit l’athlète.

Pour en apprendre plus sur l'histoire de Stéphanie Bruce, regardez cette vidéo (en anglais) :

De nos jours, les jeunes mamans subissent un vrai diktat de la silhouette : redevenir mince après l'accouchement, avec un corps ferme et musclé, comme s'il n'y avait pas eu de grossesse. Il est temps de briser les tabous et d'arrêter de considérer que seuls les corps jeunes sont beaux. Et si on les admirait, plutôt, les traces de la grossesse que porte le corps ? N'est-ce pas l'un des plus beaux gestes au monde que de donner la vie ?

Source:

Little things

Commentaires

Également féroce