Des photos prises aux abords de la centrale nucléaire de Tchernobyl

Sergey Gashchak est un expert de renom dans le domaine de la radioécologie. Au cours des dernières années, il a mené de nombreuses recherches près du réacteur de la centrale nucléaire qui a explosé en 1986 et s'est spécialisé dans la faune et la flore à proximité de la zone.

Youtube/Habiq Tube

Pour en apprendre davantage sur le développement de la vie sauvage dans cette zone après son évacuation, Sergey installe plusieurs appareils photos. Lorsqu'il jette un oeil aux images capturées, il contacte non seulement ses collègues scientifiques, mais également le gouvernement ukrainien. Plus tard, il poste les clichés sur Internet pour les montrer au monde entier.

Youtube/Habiq Tube

Il y a 31 ans, la région autour des réacteur était laissée à l'abandon, vidée de toutes formes de vie. Mais petit à petit, la nature a repris ses droits. 

Youtube/Habiq Tube

Les photos de Sergey montrent une nature vivante ayant réinvesti la région.

Youtube/Habiq Tube

L'absence d'âmes humaines a permis à de nombreux animaux d'évoluer dans cette zone. On y trouve même des espèces en voie de disparition.

Youtube/Habiq Tube

Parmi elles, la cigogne noire. On en trouve nulle part ailleurs dans le pays. Sur le cliché suivant, une cigogne est en train de faire son nid...

Youtube/Habiq Tube

Elles adorent prendre un peu le soleil lorsqu'il est de sortie.

Youtube/Habiq Tube

Dans le même genre, en moins imposant, un aigle pomarin qui profite également du soleil.

Youtube/Habiq Tube

Il y a même des lynx roux.

Youtube/Habiq Tube

Mais ce qui a interloqué le chercheur, c'est cet animal. Cela faisait plus de 100 ans que l'on n'avait pas vu d'ours dans la région. On dirait qu'ils sont de retour !

Youtube/Habiq Tube

Une autre espèce en voie de disparition est le cheval de Przewalski, qui semble avoir trouvé refuge dans cette zone inoccupée par les humains.

Youtube/Habiq Tube

De jour comme de nuit, les animaux profitent de leur nouvel habitat.

Youtube/Habiq Tube

Mais dans la nature, les prédateurs ont besoin de manger...

Youtube/Habiq Tube

Cet élan a repéré quelque chose qui l'intrigue, on dirait bien que c'est l'appareil !

Youtube/Habiq Tube

Selon les experts, la région n'est habitable pour aucune espèce (humaine ET animale), mais la nature n'est pas de cet avis, apparemment.

 Youtube/Habiq Tube

Sergey veut utiliser ses photos afin de montrer au monde entier comment la nature renaît de ses cendres après une expérience plus que traumatisante. Malheureusement, certaines personnes profitent de l'inoccupation de la région pour faire du braconnage ou jeter des déchets industriels...

Youtube/Habiq Tube

Les militants pour l'environnement tentent de convaincre le gouvernement de transformer cette zone en un parc national.

Regardez d'autres clichés pris par Sergey dans la vidéo suivante (en Russe) :

Au vu de ce que les humains ont fait à cette région, il serait plus qu'honteux qu'ils la détruisent une seconde fois. Il n'y a plus qu'à espérer que le gouvernement entende les appels de Sergey et des militants et que la zone devienne un véritable havre de paix pour toutes les espèces qui y ont trouvé refuge.

Commentaires

Également féroce