Une femme avec une maladie rare devient top model

Nous les voyons partout, idéalisons leur image de beauté sur les écrans, dans les films et magazines. Être belle/beau signifie souvent avoir une peau parfaite, l’air jeune, mince et être conforme à certaines caractéristiques physiques. Si nous suivions cette définition à la lettre, la plupart des habitants de la planète serait considérée comme imparfaite ou hideuse. La pression sociale est d’autant plus grande pour ceux ayant des maladies visibles ou des problèmes physiques. Sarah Geurts, de Golden Valley dans le Minnesota (U.S.A.), a vécu toute sa vie avec ça.

À l’âge de 10 ans, Sarah est diagnostiquée d’une maladie rare qui affecte sa peau. Ses parents remarquent que quelque chose d’inhabituel est en train de se passer et cela se confirme avec différents examens. Sarah a le syndrome d'Ehlers-Danlos, caractérisé par un manque de collagène dans la peau. Cela rend son épiderme très sensible et fragile et signifie que la couche supérieure et inférieure de la peau ne sont pas reliées l’une à l’autre.

C’est un syndrome qui ne connaît à ce jour aucun traitement et sa santé est destinée à se détériorer avec les années. En grandissant, la peau de Sarah a commencé à se rider de plus en plus. Elle a l’air beaucoup plus vieille que son âge et lorsqu’elle est à l’école, elle n’ose pas montrer son corps. “Au lycée, j’essayais de me couvrir. Je ne voulais pas qu’on me pose de questions à ce sujet. Je ne voulais pas en parler.” Elle évite de porter des vêtements qui révèleront trop de sa peau.

Cependant, à 22 ans, son point de vue commence à changer. Sarah est fatiguée de se cacher et d’avoir honte d’elle-même. Elle découvre ainsi la beauté unique de son corps et la façon dont ses rides forment des motifs quasi artistiques. Elle dit : “Au bout d’un moment, cela m’a rendu trop triste de les voir comme quelque chose d’hideux.” Sarah poste alors des photos d’elle sur Instagram pour la campagne ‘Love Your Lines’ (en français : ‘Aime tes lignes’) destinée à donner du courage aux femmes embarrassées par leurs vergetures, cicatrices ou toutes autres marques de leur corps.

Mes imperfections font que je suis moi. Personne n’a les mêmes traits que moi. Chaque marque raconte une histoire et font ce que je suis aujourd’hui. Elle montre le combat que j’ai mené et gagné. Je vais désormais les exposer et les porter avec fierté.” écrit-elle sur sa page Facebook.

Après avoir vu le nombre de commentaires positifs et les réactions la félicitant, Sarah se sent suffisamment forte pour révéler son corps et sa beauté unique. Elle trouve le moyen d’apprendre à s’aimer à travers le mannequinat. Elle souhaite montrer qu’il existe bien des façons d’être belle et que nous devrions nous aimer tel que nous sommes. 

Ma principale motivation pour le mannequinat est de casser les standards de société et l’idée que l’on peut avoir de la perfection… je veux montrer que la vraie beauté réside dans nos imperfections et notre singularité. C’est ce que nous devons célébrer” raconte la jeune femme de 26 ans.

Regardez cette vidéo (en anglais) pour en savoir plus sur l’histoire de Sarah :

Ça n’a pas été facile, mais Sarah a réussi à retrouver confiance en elle et profite aujourd’hui d’une vie épanouie et bien remplie. Le corps ne doit être une honte pour qui que ce soit. Nous sommes tous nés uniques et c’est ce qui nous rend intéressants. Nous avons besoin de plus de mannequins courageux comme Sarah !

Commentaires

Également féroce