Aux USA, une star du foot adopte un chien que personne ne voulait

Ronnie Stanley, un joueur de football américain au poste de offenive tackle pour l'équipe des Baltimore Ravens, s'est rendu au refuge pour animaux de BARCS à la recherche d'un nouveau compagnon. Il y est allé accompagné de sa petite amie et de son coéquipier, Alexander Lewis. "Nous cherchons un chien se trouvant dans le refuge depuis longtemps et qui n'est pas 'adoptable'".

Or, beaucoup de choses peuvent se référer au descriptif "non adoptable" dans un refuge, par exemple l'âge avancé d'un animal, les malformations physiques, les maladies, etc. Toutes ces raisons poussent souvent les gens à ne pas accueillir les animaux chez eux.  L'un des animaux présents dans le refuge a particulièrement attiré l'attention de Ronnie, une chienne nommée Winter.

À six ans, Winter n'a pratiquement connu que des moments tristes et difficiles. Elle a été retrouvée dans une maison vide, un jour caniculaire, dont les fenêtres étaient fermées et l'électricité coupée. Elle était déshydratée et complètement affolée. Aujourd'hui, Winter a un ventre distendu, notamment dû à ses multiples portées.

Le cas de Winter n'est pas isolé, c'est même courant dans les refuges. De plus, au vu de son âge avancé, le ventre de Winter ne se retendra jamais. Les gens passent vite leur chemin lorsqu'ils tombent sur une femelle avec la même condition que Winter. Mais cela n'a pas été le cas de Ronnie ! La phrase de Ronnie a marqué les bénévoles du refuge : "C'est ce qui arrive quand on fait des bébés !", s'est exclamé le joueur de foot en la voyant. Le jeune homme était plus intéressé par les bisous et câlins de Winter que par son gros ventre. Le même jour, Winter est repartie aux côtés de l'athlète à la carrure de Hulk et de sa petite amie. 

Enfin une personne qui prend en compte l'âme et non le côté esthétique de nos amis à quatre pâtes ! Winter vit enfin dans un foyer qui lui apporte tout l'amour et l'affection qu'elle mérite.

Commentaires

Également féroce