Une femme accouche par césarienne et partage son expérience

Il existe un jour qu'une mère n'oublie jamais : celui durant lequel elle a donné naissance à son bébé. Que ce soit "naturellement" ou par césarienne, il s’agit d’une expérience unique. Pour Raquel Maldonado, cependant, c’est devenu un problème de taille.

 

Ein von r a q u e l (@mrsfitmom_) gepostetes Foto am

Raquel a toujours prévu d’accoucher de manière naturelle et a rêvé de la manière exacte dont cela se passerait. Mais lors de sa 32ème semaine de grossesse, elle reçoit une nouvelle qui lui laisse un goût amer : son bébé est mal positionné et arriverait, si elle accouchait ainsi, par le siège, ce qui signifie que les pieds sortiraient en premier. Ce genre de naissance peut être extrêmement dangereux pour la mère comme pour l’enfant.

La solution à ce problème est la césarienne. Raquel est emplie de doutes et de peurs. Elle est effrayée par les conséquences que pourrait avoir cette opération sur son corps et lutte contre un tourbillon émotionnel qui la pousse à penser qu’elle n’est pas une bonne mère, ou qu’elle a perdu son "instinct maternel".

En Californie, où elle vit avec son mari, accoucher en sachant que son bébé est dans une telle position est interdit en raison des risques impliqués. Alors Rachel n’a pas le choix - elle doit se faire à l’idée que son enfant verra le jour par le biais d’une opération.

 

Ein von r a q u e l (@mrsfitmom_) gepostetes Foto am

Raquel se rassure en se tenant informée : elle fait des recherches sur Internet, contacte des mères qui se sont trouvées dans la même situation, et commence à en apprendre plus sur le sujet.

Le jour de la naissance de son bébé, Raquel est déterminée à faire de cette expérience la meilleure de sa vie. Et cela sera le cas ! Raquel partage des photos de cette magnifique naissance sur son compte Instagram. La procédure se passe sans encombre, et elle donne naissance à une petite fille, Alexa, en parfaite santé. Son mari a même le bonheur de couper le cordon ombilical. 

Quand Raquel tient sa fille dans ses bras pour la toute première fois, elle sait que rien d’autre ne compte.

 

Ein von r a q u e l (@mrsfitmom_) gepostetes Foto am All the fears faded in an instant, and Rachel now has a strong message to give to all those women who feel the anguish of losing their maternal spirit by having a C-section:

Toutes les peurs de Rachel s’estompent en un instant et elle a maintenant un message fort à communiquer à toutes ces femmes qui sont angoissées à l’idée d’accoucher par césarienne :

"Je n’ai pas l’impression qu’on m’ait volé une naissance, ou d’avoir accouché de manière moins cool. Cette cicatrice prouve même que je suis une super-maman !"

 

Ein von r a q u e l (@mrsfitmom_) gepostetes Foto am

Les choses ne vont pas toujours comme on l’a prévu, mais à la fin, il faut faire de son mieux avec ce que l’on a. C’est exactement ce que Raquel a fait et quand elle voit la cicatrice laissée par l’opération sur son ventre, elle sait qu’elle est une femme forte et tout aussi dynamique que les femmes qui donnent naissance naturellement.

"Je ne pourrais être plus fière de cette cicatrice. Je ne pourrais être plus fière de moi-même," écrit Raquel sur sa page Instagram. 

Avec un peu de chance, son ouverture et ses encouragements aideront d’autres mères qui essaient aussi de faire face au stress émotionnel qu’implique un accouchement trop souvent considéré encore comme "non naturel". 

Source:

Little Things

Commentaires

Également féroce