Un photographe voyage dans le temps avec des photos de ses clients

La photographe, Taylor Jones, a entrepris un projet de grande envergure sur son blog Dear Photograph. Cette dernière reçoit des photos de personnes venant des quatre coins du monde. Elles doivent sélectionner une vieille photo et aller à l'endroit où elle a été prise. Ensuite, elles prennent une nouvelle photo en tenant l'originale en avant-plan. Le résultat est bluffant.

"Il y a bien longtemps, même avant que je ne sois là, Sissy et toi vous amusiez dans ce même jardin où nos enfants s'amusent aujourd'hui. Personne n'aurait pu imaginer que tu serais la première à partir. Joyeux anniversaire Brandel ! Cela fait 7 ans que nous t'avons dit adieu, pourtant tu nous manques tous les jours."

"Nous avons pris le ferry pour voir la Statue de la Liberté et n'avons pas pu visiter les tours jumelles. Le jour d'après (voir la date de la photo) sera gravé à jamais dans nos têtes et nos coeurs, alors que nous nous éloignions en regardant le ciel s'assombrir avec tant de tristesse."

"Il y a quelques années, j'ai hérité des photos de famille de ma grand-mère et ai fait quelques recherches pour trouver les maisons de famille dans Detroit. J'en ai trouvé une sur la Marx Avenue avec mon père au début des années 30."

"Je t'ai brulée une fois. Excuse-moi. Je pensais que la route que nous avions emprunté ensemble ne s'arrêterait jamais. Nous n'avons peut-être pas découvert l'amour éternel au bout du chemin, mais je sais que le temps finira par nous rattraper et que nos routes se recroiseront un jour... ce n'est qu'une question de temps."

"15 ans sépare cette photo et aujourd'hui. Nous avons déménagé à des centaines de km de l'endroit où cette photo a été prise. Aujourd'hui, mes deux enfants sont grands et font leur vie. Je chéris et n'oublierai jamais les jours partagés avec eux et leur mère, mais les temps changent et nous resterons toujours là les uns pour les autres."

"Les belles journées d'été à Ségovie me manquent, comme cette balle que j'ai essayé d'attraper. 30 ans plus tard, j'essaie toujours !"

"J'étais sous le choc, mais je n'ai pas eu le temps de comprendre ce que je voyais."

"Est-ce que 13 ans se sont réellement écoulés ? Ma petite fille avec des lunettes de soleil qui attend le bus de l'école avec ses deux frères et les voisins. Cette photo a été prise pour son premier jour d'école en primaire, et aujourd'hui elle a son bac. Direction la fac maintenant, car le temps n'attend personne."

"On n'est jamais aussi bien que chez soi."

"Tu déménages de ta maison d'enfance à l'âge de 12 ans, mais tu as toujours envie d'être à nouveau cette petite fille heureuse dans son jardin en plein été."

"La maison a souvent changé de couleur depuis ce jour, 36 ans en arrière. Beaucoup de choses ont changé et beaucoup sont restées intactes. Même si mamie est partie, cette maison sera toujours la sienne."

"Cette photo a été prise sur le lieu de commémoration de mon arrière-arrière-grand-père, William Davis. Il était considéré comme un martyre canadien. Il s'est battu pour les droits des mineurs de charbon lorsque ces derniers étaient traités comme des esclaves modernes. À ce jour, le second plus grand déploiement de troupes canadiennes pour un conflit national découle des grèves qui ont suivi son décès. À chaque fois que je cherche le courage de me battre pour mes convictions, je pense à lui."

"Je me rappelle du jour où ma fille Taylor a obtenu son bac. Aujourd'hui, Taylor reste sur la bonne voie et est en passe d'être diplômée de l'université Northern Arizona University."

"Croyez-le ou non, des genoux égratignés ne sont pas la pire chose qui puisse arriver."

"Un retour en enfance avec mes frères et cousins sur le Red Rock. Nous passions tous les étés à jouer sur la plage avec nos familles. Aujourd'hui le Red rock est entièrement recouvert de sable."

Fascinant. Certains des endroits immortalisés ne semblent pas avoir changé tandis que d'autres sont presque méconnaissables. Ces photos montrent à quel point nos souvenirs nous guident dans les différentes étapes et aventures de la vie.

Commentaires

Également féroce