Les résidents d'une maison de retraite recueillent des chatons abandonnés

Peaches et Turtle sont inséparables. Ils sont ensemble lorsqu’ils sont délaissés par leurs maîtres puis recueillis par PACC, une association venant au secours des animaux abandonnés. Ils ne pèsent alors pas plus de 200 grammes et l’association, qui recueille plus de 2 100 chatons chaque année, doit être de plus en plus imaginative si elle veut pouvoir sauver la vie de tous ses protégés. 

Les chatons doivent être nourris au biberon, socialisés et, bien évidemment, recevoir beaucoup d’amour pour pouvoir survivre. Rebecca Hamilton, une volontaire qui s’occupe de chats abandonnés depuis de nombreuses années, décide de récupérer Peaches et Turtle. Elle a une idée bien originale derrière la tête : confier les deux petits à… une maison de retraite !

Rebecca, qui est directrice du service de santé à Catalina Springs Memory Care à Oro Valley, en Arizona, a milité corps et âme pour que ce programme puisse voir le jour. Elle est persuadée que s’occuper de chatons pourrait être une formidable manière d’apporter aux résidents de la maison de retraite dans laquelle elle travaille un peu de bonheur et de gaité dans leur quotidien parfois bien monotone.

Le programme, bien que surprenant, est rapidement accepté par la direction de la maison de retraite. Certes, confier de jeunes chatons à des résidents ayant besoin eux-mêmes d’une attention permanente peut sembler risqué. Mais pour Sharon Mercer, directrice générale du centre, “il existe des facultés, des émotions et des besoins qui ne quittent jamais une personne atteinte de démence ou de la maladie d’Alzheimer. Le désir de donner de l’amour et d’en recevoir reste intact. Les chatons nous ont donné la chance de nourrir l’humanité qui reste dans chacun de nos résidents.”

Depuis leur arrivée au centre, plusieurs patients ont eu la joie de donner le biberon aux deux jeunes rescapés. Deux semaines plus tard, la situation des chatons comme celle des résidents semble s’être considérablement améliorée. Ces derniers ne pourraient pas être plus heureux de s’occuper de leurs protégés. Ainsi, malgré ses problèmes de mémoire, Thelma Bradfieldm, 97 ans, se souvient parfaitement avoir grandi dans une ferme, entourée de 19 chats dont elle prenait déjà soin à l’époque. Plusieurs décennies plus tard, la voilà qui s'occupe à nouveau de l'un de ces animaux qu'elle aime tant :

Quant à Peaches et Turtle, leur poids respectif a déjà plus que doublé, passant de moins de 200 grammes à 525 pour le premier et 465 pour le second. Lorsqu’ils atteindront 900 grammes, ils pourront être pucés et vaccinés et, enfin, trouver une famille aimante et chaleureuse qui pourra les accueillir comme il se doit.

 

En attendant leur adoption, Peaches et Turtle sont traités comme des rois par les résidents de la maison de retraite. Leur abandon et leur vie dans la rue ne semblent être qu’un lointain souvenir désormais. Grâce à l’aide de leurs bienfaiteurs un peu spéciaux, les deux jeunes chatons peuvent s’attendre à un avenir serein et en bonne santé. On ne peut qu'être touché par cette initiative hors du commun, bénéfique autant aux petites boules de poils qu’à ceux qui s’en occupent ! 

Commentaires

Également féroce