Scandale de l'ortolan, un oiseau cuisiné malgré sa menace d'extinction

L'ortolan est un petit oiseau qui vit principalement dans les Landes, en France. Sa chasse est interdite depuis des années, car il s'agit d'une espèce protégée. Pourtant, environ 30 000 de ces oiseaux sont tués chaque fin d'été. Pourquoi ? Pour satisfaire une gourmandise vraiment peu ragoutante. 

 

Les braconniers capturent en effet ces petits oiseaux dans un but très précis : les engraisser dans le noir pendant 4 semaines, puis les noyer dans l'armagnac. 

 

L'ortolan est une spécialité culinaire vraiment particulière. La dépouille des oiseaux est cuisinée, puis avalée d'un seul tenant. La manière de le déguster est très étonnante : celui qui mange se cache le visage derrière une serviette, car l'ortolan étant très gras, cela dégouline sur le menton.

 

Youtube / Ina Culte

Or, les ortolans sont une espèce en voie de disparition. Sa population a chuté de 84 % en 30 ans! Ce passereau est le plus menacé d'extinction en Europe. C'est vraiment alarmant !

Malheureusement, au nom d'une tradition culinaire de longue date, les autorités ont tendance à fermer les yeux quant aux installations de capture illégales. Peu de procès verbaux sont dressés et les procédures aboutissent très rarement. 

Youtube / Ina Culte

Ce mets réputé délicat coûte extrêmement cher et est un plat d'exception, ce qui permet aux braconniers de vendre leurs proies à haut prix. Cette chasse est donc rentable. Affligeant !

Youtube / Ina Culte

La célèbre cuisinière Maïté montre dans cette vidéo comment déguster ce pauvre petit oiseau. Elle ne cache pas son plaisir, en poussant cris et soupirs orgasmiques. Attention, âmes sensibles s'abstenir :

Cette tradition sadique et répugnante met en danger la survie de cette espèce d'oiseau : il est plus que temps que cela cesse ! Il est impératif que les lois d'interdiction de chasse soient respectées, afin que ces oiseaux puissent se reproduire et reconstituer leur espèce. 

Si vous êtes également révoltés par cette pratique honteuse, vous pouvez dès maintenant signer cette pétition.

Cessons de tuer des animaux protégés pour notre propre plaisir gustatif ! Et garantissons aux générations à venir une Terre accueillant une grande variété d'espèces animales, dans le respect du vivant. 

Source:

Nouvel Obs

Commentaires

Également féroce