Une dépressive se fait un tatouage inédit pour alerter ses proches

Rebekah Miles est une jeune femme qui vient de Canby dans l’Oregon (USA) et qui a tout l’air de mener une vie parfaite. Elle est jeune, jolie et possède un emploi qu’elle aime. Mais tout cela n’est qu’une apparence.

Car Rebekah souffre en fait de dépression. Alors pour montrer ce qu’elle ressent, elle a décidé de se faire un tatouage qui a une signification très particulière :

Quand on le regarde à l’endroit, il indique : “I’m fine” (je vais bien). Mais quand on le regarde à l’envers, il indique “Save me” (sauvez-moi). C’est exactement ce que ressentent les personnes en dépression. Ils ont l’air d’être heureux alors qu’en réalité, ils cachent une souffrance sans nom. 

Aujourd’hui, Rebekah a décidé de parler haut et fort pour décrire ce que ressentent ceux qui souffrent de dépression. Voici le message qu’elle a écrit sur sa page Facebook : 

Chère Maman, cher Papa, s’il vous plaît, ne m’en voulez pas d’avoir fait ce choix permanent. Je veux que vous m’écoutiez.

Aujourd’hui, je veux révéler ce que peu de gens savent. Je suis prête à avoir une conversation sur ma maladie psychique.

L’année dernière, j’ai été diagnostiquée dépressive. Et en toute honnêteté, je crois que le problème dure depuis bien plus longtemps, mais je pense que ça a empiré au point où plus rien ne marche. 

Alors aujourd’hui, je me suis fait faire ce tatouage. J’avais l’impression que ma jambe serait le meilleur endroit pour exprimer sa vraie signification. Quand tout le monde le voit, ils voient “Je vais bien”, mais de mon point de vue, je lis “Sauvez-moi”. Pour moi, cela signifie que les autres voient que j’ai l’air d’aller bien, mais en réalité, je ne vais pas bien du tout. Ce tatouage me rappelle que les gens qui ont l’air heureux peuvent très bien être en train de se battre contre eux-mêmes. 

Pour moi, la dépression ce sont ces jours où je me sens triste sans aucune raison. La dépression, ce sont ces matins où je ne me sens pas capable de sortir de mon lit. La dépression, c’est dormir trop ou pas assez. La dépression, ce sont tous ces devoirs que je n’ai jamais terminés simplement parce que j’avais le sentiment de ne pas en être capable. La dépression, c’est quand j’éclate en sanglots pour rien.

La dépression, c’est manger trop ou presque rien du tout. La dépression, ce sont ces nuits où je pleure parce que je me sens tellement anéantie alors même que tout va bien. La dépression, c’est le besoin constant de détourner mon attention (être sur les réseaux sociaux, jouer à des jeux vidéos, regarder des films ou travailler sans arrêt) parce que je n’arrive pas à faire face à mes pensées sombres plus de trois minutes. 

La dépression, ce sont les amis qui ont souffert à cause de mon incapacité à être une bonne amie. La dépression, ce sont ces pensées et ces actions qui font mal et que je m’inflige. La dépression, ce sont les larmes que j’ai parce que je me sens bonne à rien alors que je sais que je devrais être heureuse.

C’est l’une des choses les plus difficiles à révéler car c’est extrêmement douloureux de se sentir vulnérable. Mais il faut en parler. Cette maladie psychique est grave et pourtant notre société s’en moque. Nous accordons tant d’importance à notre santé physique et si peu à notre état mental. La dépression n’est pas un choix et affectera sans doute tout un chacun à un certain moment de leur vie. C’est tellement un problème énorme, pourquoi n’en parlons-nous jamais ? 

C’est pour cette raison que je me suis fait faire ce tatouage : ils permettent d’entamer une discussion. Il me force à parler de ma lutte intérieure. Vous seriez surpris du nombre de gens que VOUS connaissez qui luttent contre la dépression, l’anxiété ou une autre maladie psychique. Peut-être ne suis-je qu’une personne, mais je peux en sauver une autre. Et c’est la seule chose que je demande.

Rebekah est très courageuse de partager sa détresse non seulement sur Internet, mais aussi sur son corps. Le sens caché de son tatouage révèle un drame que trop peu de personnes prennent au sérieux. La dépression continue de toucher chaque année des millions de personnes en France. Mais Rebekah espère qu’avec son message et son tatouage, elles se sentiront moins seules.

Commentaires

Également féroce