70 ans plus tard, il trouve le couple l'ayant sauvé des nazis

Nous sommes en 1943 et les socialistes nationaux sont en guerre partout en Europe pour étendre le règne allemand. Les pays tombent les uns après les autres sous le joug des nazis et l'holocauste atteint le comble de l'horreur. Il semble n'y avoir aucune échappatoire possible pour les juifs d'Europe et la Pologne ne déroge pas à la règle.

World War 2

À l'époque, Michael Hochberg est âgé de 4 ans et vit avec sa famille à Varsovie, dans le ghetto juif, décimé par les multiples déportations. Ses parents savent qu'une chose horrible attend tous ceux qui embarquent dans les trains quittant la ville chaque jour. Un jour, la mère de Michael ne supporte plus l'atmosphère morbide du ghetto et décide de tout faire pour sauver la vie de son fils. Pour ce faire, elle le jette par-dessus le mur, séparant le ghetto juif du reste de la ville, du côté non juif. Avant ça, elle avait passé un accord avec des résistants polonais qui sont alors venus récupérer l'enfant et le placer dans un endroit sûr.  

IMG_7386

Michael est emmené, juste à temps, par un couple de catholiques, Rosalla et Josef Jakubowska, car quelques temps plus tard, l'insurrection de Varsovie éclate, provoquant une réplique éclair et brutale des occupants nazis. 

Pendant deux longues années, les Jakubowska cachent leur fils adoptif et ce dernier voit rarement les rayons du soleil. S'aventurer dehors à cette période représente un risque trop élevé, donc le couple ne sort avec l'enfant et leur fille biologique qu'en pleine nuit. Rosalla et Josef font partie de la résistance et refusent de prêter allégeance aux intrus nazis. Ils entendent sans cesse les gens dire que celles et ceux cachant des juifs mettent leur famille entière en danger. Mais les Jakubowska ne cillent pas et continuent de protéger Michael comme s'il était leur propre fils. 

Youtube/Inside Edition

Lorsque la guerre prend fin, Michael est toujours en vie grâce au courage des Jakubowska. Il apprend très vite que ses vrais parents sont morts dans un camp de concentration. Rosalla et Josef veulent que leur petit protégé retrouve les siens et le déposent dans un orphelinat où ses proches viennent le récupérer. En 1950, il part en Israël et fonde une famille. Mais il n'oublie pas la famille polonaise qui a tout risqué pour lui sauver la vie.

Youtube/Inside Edition

Puis, quelque chose d'incroyable se produit : 70 ans après la guerre, Michael apprend que Kristina, la fille de Rosalla et Josef, est toujours en vie et habite Varsovie. Il la contacte et arrange une rencontre à New York. Après des décennies de séparation, Michael peut enfin prendre à nouveau sa "grande soeur" dans les bras. La scène est extrêmement touchante. Michael a toujours appelé Kristina sa "fleur" et n'a donc pas oublié de lui offrir un magnifique bouquet pour leurs retrouvailles. 

Youtube/Inside Edition

Regardez cette rencontre bouleversante en vidéo (en anglais) :

La perte, le sacrifice et la survie sont mis en exergue dans cette histoire émouvante. Elle est aussi la preuve que les actes de générosité, de gentillesse et l'humanité ne peuvent pas être détruits malgré les brutalités de la guerre. Il y aura toujours des personnes dont la force de caractère triomphera et leur permettra d'accomplir le bien, même si leur vie est en jeu. Ce sont ces personnes qui redonnent foi en l'humanité ainsi que l'espoir quand tout semble perdu.

Commentaires

Également féroce