Une fillette de 3 ans se fait retirer 2,5 kg de tumeur au menton

Melyssa Delgado Braga est une adorable fillette de 3 ans qui vit avec ses parents à Sao Polo, au Brésil. Sa famille est soudée et aux petits soins pour elle depuis sa naissance. En effet, la pauvre petite souffre d’une maladie rare, très handicapante.

Youtube/InformOverload

Le petit ange a été diagnostiqué atteint d’une tumeur bénigne, c’est à dire sans risque de cancer, mais très imposante. Elle n’a cessé de grossir sous sa mâchoire au fil du temps et à 3 ans, Melyssa ne peut ni sourire ni parler ni manger. 

Youtube/InformOverload

La masse de chaire dévore littéralement son organisme et pompe tout son sang. La petit fille est toujours fatiguée et se déplace difficilement. Ses défenses immunitaires sont très faibles.

Youtube/InformOverload

Les parents de la fillette, Carol, 21 ans, et Manasses, 25 ans, sont désespérés. Les soins médicaux disponibles au Brésil sont insuffisants pour la soigner. Ils n’en peuvent plus de voir souffrir Melyssa. Chaque fois qu’ils la regardent, ils constatent leur échec : ne pas être en mesure d’offrir une vie digne de ce nom à leur enfant.

Youtube/InformOverload

Alors, ils décident de passer à la vitesse supérieure. Leur but est d’aller aux États-Unis pour trouver un médecin capable d’opérer la petite. Ils créent une page Facebook "Ajudem a Melyssa" , (“Aider Melyssa“ en français) où ils racontent leur histoire.

Leur persévérance va bientôt payer. Le docteur Celso Palmieri, de la clinique Oral and Maxillofacial à la Nouvelle Orléans (USA), voit le message et le montre au Dr Ghali, directeur de l’établissement en lui demandant s’il pense pouvoir opérer ce cas exceptionnel. 

Youtube/InformOverload

Sa réponse est oui. À partir de ce moment, le docteur Palmieri va absolument faire tout ce qui est en son pouvoir pour rendre l’opération possible, et aussi pour que ses parents et son frère restent auprès d’elle tout au long des soins. Le soutien de la famille est plus que recommandé pour traverser une épreuve aussi terrible. 

L’homme se tourne vers une organisation à but non lucratif Willis-Knighton Health System, qui va financer le séjour des proches de Melyssa. Et là, miracle, l’association accepte immédiatement de prendre en charge non seulement le voyage, mais aussi tous les soins médicaux !

Youtube/InformOverload

Les parents, émus aux larmes, ont dû mal à y croire : "Nous étions désespérés (…). Les chirurgiens au Brésil nous ont dit que Melyssa allait mourir car le traitement qu’ils voulaient lui donner était trop fort pour son système immunitaire très faible."

Toute la petite famille se rend donc aux États-Unis, avec l’espoir fou que ce calvaire sera bientôt terminé. 

Quand les médecins l’examinent, ils ont du mal à y croire : la tumeur a attaqué la mâchoire jusqu’aux dents. Elle est comme un parasite qui dévore tout pour se développer. L’opération est loin d’être simple à réaliser et malgré leur expérience, les docteurs ne sont pas absolument certains du résultat. 

Un jour du mois de décembre, Melyssa se prépare à aller au bloc. Sa famille attend. La tension est à son comble. Si elle parvient à sortir vivante de cette opération, le pire sera passé. Huit heures plus tard, elle sort du bloc. Les médecins ont retiré 2,5 kg de tumeur. C’est un succès !

Youtube/InformOverload

À son réveil, Melyssa a bien du mal à se regarder dans la glace : elle a le menton cousu de part en part. Pourtant ce jour est le plus beau de sa vie :  elle ressemble enfin à une petite fille "normale". Avec un menton, des joues… Sa transformation est saisissante !

Youtube/InformOverload

Quelques semaines plus tard, elle sourit et mange pour la première fois. Une seconde vie commence pour elle. 

Youtube/InformOverload

L’association a récolté des milliers d’euros pour sauver cette petite fille innocente. Car une opération ne suffit pas. Il lui faudra subir des interventions pendant les 10 années à venir, tout au long de sa croissance. 

Vous pouvez découvrir cette histoire en vidéo (en anglais) : 

Melyssa est une petite fille très courageuse. Après avoir souffert le martyre toute sa vie, elle a su surmonter la peur de l’opération sans oublier le voyage, risqué dans son état, pour se faire opérer. La fillette, encore fragile, a eu la chance inouïe de croiser sur son chemin de bonnes âmes qui l’accompagneront jusqu'à sa guérison totale dans quelques années. L’amour inconditionnel de ses parents et de son frère ont aussi rendu ce "miracle" possible. La famille est un bien précieux, capable de déplacer des montagnes !

Source:

Express, WBNews

Commentaires

Également féroce