Une jeune Anglaise remercie un SDF qui l'a aidée pendant la nuit

Chaque jour, nous passons devant des SDF. Parfois nous leur donnons quelques pièces. Mais bien souvent, nous nous contentons de détourner le regard et de continuer notre chemin. C’est exactement ce que faisait Nicole Sedgebeer, une jeune Anglaise de 21 ans. Mais la rencontre avec ce sans-abri a tout changé.

 

I hope this story makes people look twice when they see a homeless person. Last night I missed my last train home and...

Posté par Nicole Sedgebeer sur vendredi 4 mars 2016

“J’espère que cette histoire permettra aux gens d’y penser à deux fois la prochaine fois qu’ils verront un SDF.

La nuit dernière j’ai raté le dernier train pour rentrer chez moi et quand je suis finalement arrivée à la station Euston pour attendre jusqu’au matin, la station était fermée. 

Juste au moment où j’allais me mettre à pleurer, j’ai rencontré cet ami sans-abri, Mark. Il m’a dit qu’il m’emmènerait dans un café qui était ouvert parce que c’était trop dangereux de rester seule. Il m’a laissée après qu’on ait pris un café et qu’on ait discuté et a expliqué qu’il devait aller chercher son sac de couchage, mais qu’il serait de retour à 5h du matin pour m’accompagner jusqu’à la station. (Moi, étant une parfaite petite garce, je ne n’ai pas cru qu’il reviendrait). 

À 5h du matin il n’était toujours pas revenu. Alors que je tournais le coin de la rue, j’ai vu mon ami SDF Mark qui courrait vers moi. Il n’était pas seulement revenu, mais il avait aussi demandé à un bus de venir me récupérer. 

Cet homme, que j’aurais probablement ignoré s’il m’avait demandé de la monnaie, a complètement transformé un événement négatif en l’expérience qui m’a le plus ouvert les yeux de toute ma vie. 

Mark, tu es quelqu’un d’unique. Je ne détournerai plus jamais le regard d’un sans abri. C’était aussi son tout premier selfie ! ”

On oublie souvent que les SDF sont des êtres humains comme nous. Mark a permis à cette jeune femme de comprendre qu’il ne faut pas juger les gens selon leurs apparences. Une leçon que nous devrions tous apprendre.

Commentaires

Également féroce