Un homme fait une "blague" posthume à sa femme

Depuis des années, Marcel Amphoux vit en ermite : reclus et chichement. L’agriculteur n’a ni l’eau ni l’électricité dans sa maison.  

Ce mode de vie permet à Marcel de mettre beaucoup d’argent de côté, bien plus qu’il n’en a besoin. Sans compter que l’agriculteur est propriétaire de superbes terrains dans les Alpes, situés entre plusieurs stations de ski luxueuses très cotées. Ces terres dont il a hérité ont vu leur valeur exploser avec les années. Malgré son air très négligé, Marcel est un homme très riche.

Deux Alpes

Sa fortune, Marcel aime en faire profiter ses proches. Ainsi, il fait construire des chalets sur ses terres et y loge à titre gracieux ses amis et sa famille. 

À 67 ans, Marcel n’a pas un physique de playboy, loin de là. Pourtant, lorsqu’il rencontre Sandrine Devillard, une belle parisienne de 25 ans sa cadette, elle tombe sous le charme immédiatement. 

Les villageois mettent Marcel en garde : cette femme n’en voudrait qu’à son argent, il n’y a qu’à les voir ensemble pour se poser des questions. Leur meilleur argument est que Sandrine sait parfaitement combien valent les terres de Marcel : agent immobilier, elle est venue dans les Alpes pour gérer des propriétés.

Ce couple étrange, avec cette femme apprêtée et ce vieil homme bourru, ne passe pas inaperçu.

Mais Marcel n’en a que faire. Il vit pleinement son bonheur. Tant et si bien qu’on pourrait l’estimer un peu idiot de se laisser ainsi avoir.

Sandrine et Michel se marient en 2011, sous les huées de l’entourage de Marcel.

Sandrine est très vexée que la sincérité de son amour soit remise en cause.

Ceci dit, un élément conforte les villageois hostiles dans leur position : après le mariage, Sandrine ne vit toujours pas avec Marcel. Elle habite à Paris, où elle travaille. Elle lui rend visite quand elle peut.

Après un an de mariage, Marcel va faire un tour en voiture avec deux autres personnes. 

Un accident survient, et parmi les trois passagers, seul Marcel périt. 

Cela éveille les soupçons des villageois : et si Sandrine était derrière cet accident ?

La veuve semble éplorée lors de l’enterrement.

Elle ne perd cependant pas de temps pour demander expressément aux locataires des chalets de Michel de quitter les lieux. Mais la belle n’est pas au bout de ses peines…

Car Michel l’a complètement déshéritée. Il a légué toute sa fortune à ses proches, et a offert à ses locataires les chalets qu’ils occupent !

L'histoire de Sandrine et Marcel laisse dubitatif, car au fond, que sait-on vraiment de leur amour ? Peut-être qu'elle voulait profiter de la fortune du vieil homme, comme les faits le suggèrent, et comme les voisins de Marcel le supposaient. Mais peut-être aussi qu'ils étaient fous amoureux ! Gardons en tête qu'il est impossible de savoir ce qu'il se passe dans l'intimité des gens, et retenons-nous de juger !

Commentaires

Également féroce