Une jeune fille reçoit à 17 ans le Prix Nobel de la Paix

Malala Yousafzai est née le 12 juillet 1997 à Mingora au Pakistan, une zone proche de l’influence des Talibans. 

Elle est principalement éduquée par son père, Ziauddin, un poète, militant pour l’éducation et propriétaire d’une école pour filles.

Le père de Malala tient à traiter sa fille de la même manière que ses deux frères, un fait particulièrement rare dans la société pakistanaise. Ainsi, il a inscrit sa fille sur le registre de la famille, ce qui est normalement réservé aux hommes. Et Malala est toujours autorisée à rester éveillée plus tard, afin de débattre de politique.

À 11 ans, son père emmène Malala dans une association de Peshawar, où Malala souhaite participer à un débat public avec des adultes. Son discours se prononce fermement contre le régime taliban, qui interdit la scolarisation des filles. Le discours de Malala s’intitule "Comment les Talibans osent-ils me dénier le droit à l’éducation ?".

La foule est ébahie par le courage de la jeune fille. Car en effet, se prononcer ouvertement contre le régime Taliban est passible de mort. 

Le papa de Malala est époustouflé : sa fille a un talent insensé pour la prise de parole en public. Dès lors, même si elle exprime son désir de devenir médecin, il l’encouragera plutôt à faire une carrière politique. 

À 12 ans, Malala commence à secrètement tenir un blog pour la BBC, sous un faux nom. Elle témoigne de sa vie de très jeune fille au Pakistan, et s’exprime avec brio sur la condition féminine et le droit des femmes à l’éducation. 

Puis sa véritable identité est révélée.

La notoriété de Malala grandit, au Pakistan comme en Occident. 

Elle reçoit plusieurs prix internationaux, qui récompensent son engagement, son courage et son audace.

Lorsqu’elle accepte l’un d’eux, elle précise qu’elle n’appartient à aucun parti politique mais qu’elle envisage d’en fonder un. Elle a alors 14 ans. 

Les Talibans voient d’un très mauvais oeil cette jeune fille libre et engagée. Ils diffusent des menaces de mort à son encontre sur la radio officielle.

En octobre 2012, un homme masqué muni d’un pistolet s’engouffre dans le bus scolaire où est Malala. Il crie : "Laquelle de vous est Malala ? Parlez, sinon je vous tue toutes." Puis il tire 3 fois sur Malala.

L’une des balles a traversé le visage de Malala pour se nicher dans son épaule. Son état est très critique. Elle est transportée en urgence à Birmingham, pour être soignée.

Malala est opérée du crâne, et réussit à être sauvée. Son cerveau n’est pas atteint.

Malgré le choc qu’elle a subi, Malala ne se tait pas. Elle continue à défendre publiquement le droit des femmes à accéder à l’éducation, et à être indépendantes. 

Nominée pour le prix Nobel de la paix en 2013, elle le reçoit en 2014. Elle est alors âgée de 17 ans, ce qui fait d’elle la plus jeune lauréate de cette magnifique distinction.

La même année, elle publie son autobiographie : Moi, Malala, je lutte pour l’éducation et je résiste aux Talibans

En 2015, un film documentaire sur cette jeune fille exceptionnelle est sorti, Il m’a appelé Malala.

Vous pouvez voir la bande-annonce ici (en anglais) :

Pour en apprendre plus sur le combat de cette fille extraordinaire, regardez cette vidéo (en anglais) :

L'intelligence, l'engagement et le courage de cette jeune fille sont extraordinaires. Il existe encore de trop nombreux pays où les femmes ne sont pas autorisées à aller à l'école, et ne peuvent ainsi pas choisir leur futur. Il est impératif que partout dans le monde, les femmes soient traitées d'égales à égales avec les hommes, car absolument rien ne justifie les privilèges des hommes et la servitude des femmes. Le combat continue !

Commentaires

Également féroce