Une jeune femme s'exprime après avoir été moquée dans un mème

Il en existe des milliers voire des millions sur la toile et font rire des personnes aux quatre coins du monde : les mèmes. Ces photos d'étrangers ou de célébrités avec des textes amusants s’apparentent à des blagues gentillettes, mais peu d'entre nous se demandent vraiment ce que les personnes concernées peuvent ressentir en voyant ce genre d'humour. Il est fort à parier qu'elles ne rient pas à gorge déployée...

C'est précisément le cas de Lizzie Velasquez, une jeune femme de 27 ans, née avec une maladie rare qui l'empêche d'accumuler la graisse dans son organisme. De plus, elle souffre du syndrome de Marfan à cause duquel les membres de son corps sont plus longs que la normale. Son état ne l'a pas empêché d'atteindre son objectif : une auteure de renom et une conférencière motivationnelle. Elle voyage à travers les États-Unis et touche le monde entier avec ses mots.

 

Sometimes you just have to pose like no one is watching

Ein von Lizzie Velasquez (@littlelizziev) gepostetes Foto am

Cependant, quelques jours auparavant, Lizzie a eu une très mauvaise surprise en navigant sur Facebook : un mème avec sa photo se répand sur la toile comme une traînée de poudre ! Le texte dit : "Michael a dit qu'il me retrouverait derrière l'arbre pour qu'on s'amuse un peu. / Il est en retard, est-ce que quelqu'un pourrait le taguer et le lui dire que j'attends toujours ?"

Lorsqu'elle a vu sa photo publiée sur Internet sans sa permission, et des milliers de personnes se moquer vilement de son apparence, elle a décidé de protester en postant le mème sur son profil Instagram où elle a plus de 639 000 abonnés. Voici ce qu'elle écrit :

 

I've seen a ton of memes like this all over @facebook recently. I'm writing this post not as someone who is a victim but as someone who is using their voice. Yes, it's very late at night as I type this but I do so as a reminder that the innocent people that are being put in these memes are probably up just as late scrolling through Facebook and feeling something that I wouldn't wish on my worst enemy. No matter what we look like or what size we are, at the end of the day we are all human. I ask that you keep that in mind the next time you see a viral meme of a random stranger. At the time you might find it hilarious but the human in the photo is probably feeling the exact opposite. Spread love not hurtful words via a screen. Xoxo Lizzie

Ein von Lizzie Velasquez (@littlelizziev) gepostetes Foto am

"J’ai récemment vu des tonnes de mèmes comme celui-ci partout sur Facebook. Je n’écris pas ce message en tant que victime, mais en tant que dénonciatrice. Oui, il est tard pendant que je tape ces mots, mais je le fais pour rappeler qu’il existe des personnes, apparaissant dans des mèmes, qui sont probablement toujours réveillées et consultent Facebook avec un sentiment horrible que je ne souhaite même pas à mon pire ennemi. Peu importe notre apparence ou notre taille, nous sommes tous humains et c’est ce qui compte. Je vous demande de garder ça en tête la prochaine fois que vous verrez le mème d’un inconnu sur la toile. Sur le moment, vous pouvez trouver ça très drôle, mais l’être humain sur la photo ressent tout l’inverse. Servez-vous d’Internet pour véhiculer des messages d’amour et non des mots blessants. Xoxo Lizzie."

Son message a touché l'ensemble de ses abonnés et des milliers de personnes n'ont pas hésité à le partager sur leur page Facebook ou Instagram. La réponse sincère s'est tout aussi bien répandue sur Internet que le mème qui en est à l'origine et le soutien de ses abonnés est tel qu'ils ont réussi à persuader Facebook de fermer la page destinée aux mèmes.

 

New York, me and my purple loofa will see you tomorrow!

Ein von Lizzie Velasquez (@littlelizziev) gepostetes Foto am

La force et le courage de ce petit bout de femme saute aux yeux. Plus les gens se moquent d'elle, plus son sourire est éclatant. Dans l'une de ces dernières publications sur Instagram, Lizzie apparaît sur une vidéo dans laquelle elle remercie tous ses "fans" pour leur soutien et fait passer un message très important : "Réfléchissez avant de partager et d'aimer", en référence aux options de Facebook. Nombreuses sont les personnes qui n'ont pas conscience du mal qu'elles font en partageant ce genre de choses et Lizzie veut simplement que ces dernières soient plus attentives et compatissantes à l'égard des sentiments d'autrui.

Voici la vidéo de son message (en anglais) :

 

Thank you

Ein von Lizzie Velasquez (@littlelizziev) gepostetes Video am

Le courage et la détermination de Lizzie sont admirables. Alors que le monde semblait se liguer contre elle, Lizzie n'a pas hésité à se faire entendre avec force et sans crainte. Grâce à son geste, ce message d'amour et d'empathie a réussi à toucher des milliers de personnes en plein coeur. La prochaine fois que vous voyez une publication ridiculisant une autre personne, pensez à deux fois avant de la partager, car blesser les autres n'est en rien amusant !

Source:

Metro

BBC

Commentaires

Également féroce