Une mannequin n'arrive plus à tenir les régimes draconiens

Liza Golden-Bhojwani commence le mannequinat à 17 ans. Très rapidement, sa carrière décolle. Seulement, la silhouette naturelle de Liza est loin de correspondre aux normes exigées par son métier.

Liza s’oblige à suivre un régime extrêmement contraignant, composé de 500 calories chaque jour, alors qu'une femme doit manger, selon les recommandations médicales, environ 1500 calories au quotidien. À titre d’exemple, un des repas classiques de Liza consiste en 20 edamame bouillis (ce sont des pois japonais). Son tour de hanches équivaut à 87 centimètres. 

Sa carrière marche très bien. Elle défile pour les créateurs les plus prestigieux. Mais un soir, alors qu’elle prépare son "dîner" ultra-léger, il se passe quelque chose qui la contraint à prendre une décision.

Liza s’évanouit seule chez elle. Elle décide ensuite de manger un peu plus, afin de ne pas se sentir si mal et si faible. De fil en aiguille, elle mange un paquet entier d’amandes, puis un repas complet, et elle se met à dévorer tous les aliments dont elle a envie - ce qu’elle s’interdit depuis des années.

Malgré ces excès, elle enchaîne les défilés. Elle accumule les centimètres autour des hanches mais pour l’instant, cela passe encore. Mais c’est quand elle atteint 92 centimètres de tour de hanches que les créateurs ne l’embauchent plus pour les défilés. Liza est considérée "trop grosse". 

Liza déprime. Elle a une très mauvaise image d'elle-même. "Je pensais que je n’avais pas de force de caractère, que je n’étais pas assez investie ou peut-être que je ne le voulais pas assez."

Puis Liza fait un voyage en Inde : elle y rencontre l’homme de sa vie et s’y installe. Motivée et heureuse, elle décide de reprendre son activité de mannequin. Son premier réflexe est de vouloir perdre du poids, jusqu’à une prise de conscience : "Pourquoi est-ce que je me bats contre mon corps ?" se demande Liza. "Pourquoi ne pas aller avec au lieu d’aller contre mon corps ?"

C’est ce qu’elle a fait, jusqu’à enfin trouver sa silhouette "naturelle", celle qu'elle arbore quand elle ne se prive pas et mange sainement.

Depuis, Liza est une femme magnifique et épanouie.

Elle se sent bien dans son corps. "Je mange ce que je veux et je ne me sens pas coupable", se réjouit-elle. 

Ses formes sont superbes et féminines, et elle travaille comme mannequin "grande taille". Elle souhaite tordre le cou aux clichés liés à la minceur et aux formes, et il faut dire qu'elle est très convaincante ! Voici par exemple une vidéo où elle prône le fait d'être bien dans son corps : 

Liza est absolument magnifique et rayonnante. Sa beauté laisse bouche bée, et questionne les fameux "standards" de beauté de notre époque : pourquoi la maigreur serait-elle enviable ? Trop de jeunes filles sont influencées par des silhouettes maintes fois retouchées, et inaccessibles dans la vie, à moins de s'affamer comme Liza l'a fait un temps, au péril de sa santé. 

Depuis que la jeune femme a cessé de se torturer et de s'affamer, elle est rayonnante et heureuse. Ce n'est pas étonnant : le bonheur ne passe pas par l'apparence, il dépend de la relation harmonieuse, bienveillante et encourageante que nous entretenons avec nous-même. Pour cela, nous devons être doux avec notre corps, respecter nos besoins et nos envies, et éviter les frustrations. Prenons exemple sur Liza et apprenons à nous aimer tel que nous sommes !

Source:

The Sun

Commentaires

Également féroce