L'histoire de la chienne surnommée "la plus triste du monde"

Lana, une femelle labrador, est née dans les rues de Mexico. Sans foyer, elle mène une vie d’errance et doit souvent se battre avec ses frères et soeurs pour la nourriture. 

Puis elle est amenée à Toronto, au Canada, dans un refuge. "Lana avait peur de tout", se souvient Dahlia, qui y travaille. 

Elle est ensuite adoptée. Elle n’a alors que 5 mois. Lana a enfin trouvé un foyer aimant pour la vie ! La jeune chienne semble heureuse. 

Mais un jour, alors qu’elle est en train de se nourrir, elle tente de mordre la mère de famille. C’est sans doute un résidu de sa vie d’avant, où elle devait se battre pour la nourriture. Mais pour la famille, qui a des enfants en bas âge, c’en est trop. Ils la ramènent immédiatement au refuge pour animaux. 

Lana est alors complètement déprimée. Au refuge, elle refuse de manger ou d’aller se promener. Les photos sont poignantes. 

Puis Lana est à nouveau adoptée. Enfin ! La chienne va pouvoir s’épanouir. L’histoire va donc bien se terminer ! Mais en fait, rien ne se passe comme prévu. 

À nouveau, la famille a ramené Lana au refuge. La chienne n’a que 3 ans. Et elle est abattue.

"L’adoption de Lana n’a pas marché, raconte la fondatrice du refuge, parce que les gens veulent une chienne qu’ils peuvent caresser et avec qui jouer. Lana adore s’amuser, mais elle n’est pas le genre qui se laisse caresser sur le ventre."

Lana est une chienne au caractère indépendant. Et il est tout à fait compréhensible qu’elle n’accorde pas sa confiance facilement, après toutes les épreuves qu’elle a traversées.

Or, le refuge manque de place. Et une annonce est publiée stipulant que si aucun foyer n’est trouvé pour Lana, elle sera euthanasiée. 

Des photos de Lana et son histoire sont publiées sur les réseaux sociaux, et deviennent virales. 

Et enfin, heureusement, quelqu’un se présente à l’adoption pour Lana. La chienne a trouvé un foyer. Espérons que cette fois, cela se passe bien !

C'est vraiment formidable que les réseaux sociaux aient permis de mettre en contact une personne désireuse d'adopter Lana, avec sa personnalité particulière, et le refuge. Rappelons que les animaux, mêmes domestiques, ne sont pas des peluches. Ils sont, comme nous, dotés d'une histoire, de traumatismes, de peurs, etc. Comme nous, certains ont besoin d'être guidés vers un mieux-être. Soyons responsables avec les animaux que nous adoptons, ce ne sont pas des jouets !

Source:

TheDodo, BBC

Commentaires

Également féroce