Un policier revoit l'homme qu'il a sauvé du suicide 8 ans après

Kevin Berthia est un Américain de 34 ans originaire de San Francisco. Père de trois beaux enfants, tout semble lui sourire. Pourtant 12 ans plus tôt, sa vie a bien failli basculer.

Youtube/KTVU

Nous sommes le 11 mars 2005. Kevin traverse la période la plus sombre de son existence. Sa petite fille naît prématurée et le coût des soins pour la garder en vie est astronomique. Quand la facture atteint les 250 000 $ (soit 235 950 €), le jeune papa au chômage tombe dans une dépression profonde. Il ne sait plus comment s’en sortir.

Youtube/KTVU

Désespéré, il prend une décision radicale : il veut mettre fin à ses jours. Il pense immédiatement au Pont du Golden Gate, le pont rouge emblématique de San Francisco.

Youtube/KTVU

Il n’y est jamais allé auparavant. Il doit même demander son chemin à des passants pour s’y rendre, bien que ceux-ci ne se doutent pas un instant de ce qui est sur le point de passer. Le jeune homme est à bout. Il conduit tel un zombie jusqu’au pont, descend de sa voiture.

Youtube/KTVU

C’est alors qu’un événement complètement inattendu va se produire. En enjambant la rampe de sécurité, il croise le regard de l’officier Briggs. Comme tous les jours, il est en patrouille sur le pont. Lorsqu’il le voit franchir la rampe, il pense qu’il a sauté.

Il se précipite pour comprendre ce qu'il se passe. Ouf ! Kevin est toujours là. Mais sa situation est loin d’être idéale. Il se cramponne tant bien que mal en tremblant. 

Youtube/KTVU

L’officier commence à lui parler doucement pour le rassurer. Au fil des minutes, il apprend la situation dans laquelle se trouve le jeune homme. L’officer ne juge pas sa colère : "J’étais fâché contre moi-même," avoue Kevin. Il se démène pour lui faire voir le positif malgré toutes les difficultés. 

Kevin baisse la garde petit à petit : "C’est la compassion dans sa voix qui m’a fait sentir que je pouvais baisser ma garde, assez pour avoir une conversation." 

Briggs lui parle de sa fille et insiste sur le fait qu’elle a besoin de lui. Kevin se remémore ses paroles comme si c’était hier : "Le premier anniversaire de ma fille était le mois suivant.(…) J’avais besoin de vivre pour elle."

Après 92 minutes, Kevin choisit de vivre et enjambe la barrière dans le sens inverse avec le secours de plusieurs personnes.

Youtube/KTVU

Briggs l’emmène à l’hôpital avec d’autres officiers, ensuite silence radio entre les deux hommes pendant des années.

Mais une rencontre comme celle-ci est trop forte pour être oubliée et le destin va les réunir de nouveau.

Ce dernier n’a pas l’habitude de reprendre contact avec les gens qu’il a sauvé d’une tentative de suicide. Mais il fait une exception lorsque la mère de Kevin infiniment reconnaissante, écrit un mot à l’officier.

 Youtube/KTVU

Quand ils se revoient huit ans plus tard, le moment est magique. Ils se parlent comme deux vieux amis. Et Kevin est soulagé de reparler de sa tentative de suicide. C’est comme un exutoire pour lui : "C’était la première fois que j’étais capable de parler de tout ce qui s’est passé ce jour-là."

Youtube/KTVU

Briggs est ravi de voir que Kevin a trouvé un emploi, qu’il mène une vie équilibrée avec sa fiancée et ses trois enfants. 

L’officier n’a pas commis un acte isolé ce jour-là. Il est connu dans toute la ville pour être l’ange gardien de San Francisco. Il a sauvé plus de 200 vies sur le fameux Pont du Golden Gate.

C’est donc tout naturellement qu’il reçoit le Life Saver Award (le prix du Sauveteur de Vies) de la Fondation Américaine pour la Prévention des Suicides, pour son dévouement remis par Kevin en personne !

Youtube/KTVU

Le moment est chargé d’émotion. 

Youtube/KTVU

Les deux hommes ont depuis échangé leur numéros de téléphone et se parlent régulièrement. "Nous resterons amis pour toujours," conclut Briggs.

Youtube/KTVU

Vous pouvez découvrir cette extraordinaire histoire en vidéo (en anglais) : 

L’histoire de Kevin et Briggs fait chaud au coeur. L’officier a choisi d’écouter Kevin dans le moment où celui-ci en avait le plus besoin. Cette main tendue l’a empêché de mettre fin à ses jours et a permis à une petite fille de garder son papa. Il faut toujours rester attentif. Une simple parole peut tout changer. 

Commentaires

Également féroce