Sur Facebook, une mère prévient des dangers des fidget spinners

Les fidget spinners, sont les jouets à la mode, comme l‘ont déjá été les billes ou les pogs et autres jeux de la cour de récré. À la base, ce spinner a été créé par une maman atteinte d‘une maladie auto-immune qui ne pouvait plus jouer avec sa fille. C‘était le seul moyen pour elle de divertir sa fille, mais de nos jours, on trouve ces petites toupies absolument partout. Il existe même des tutoriels sur YouTube pour apprendre à les utiliser dans les cours de récré, à la maison et dans la rue. Composés de roulements à billes, les spinners peuvent tourner n‘importe où, même entre les doigts. Plus on le tourne fort, plus il tourne vite. Lorsqu'on regarde ce jouet, on n‘y voit rien de dangereux, pourtant une histoire publiée sur les réseaux sociaux prévenant des risques liés à cet accessoire a choqué de nombreuses personnes.

Kelly Rose Joniec, originaire du Texas, a presque failli perdre sa fille, Britton, à cause de ce jouet. Comme de nombreux autres enfants, la petite fille devient vite accro au spinner et passe son temps à le faire tourner. Sur le chemin de la maison après un après-midi piscine au cours du mois de mai, Kelly entend Britton faire un bruit étrange alors qu‘elle se trouve sur la banquette arrière. Lorsqu‘elle se tourne pour voir ce qu'il se passe, elle voit le visage de sa fille virer au rouge et de la bave qui sort de sa bouche. Prise de panique, elle se gare en vitesse sur le bas-coté et tente désespérement de faire la méthode de Heimlich, mais sans succès.

Sa fille peut encore émettre quelques sons et pointe sa gorge du doigt pour indiquer à sa mère qu‘elle vient d'ingurgiter quelque chose. Elle a mis des morceaux de son spinner dans la bouche pour les nettoyer et en a avalé un morceau par accident. Kelly fonce aux urgences de l‘hôpital pour enfants du Texas. Sur place, les médecins découvrent qu'un morceau de métal s‘est logé dans son oesophage.

Le scanner effectué sur place montre exactement où le morceau de jouet se situe. Les mèdecins lui retirent via une endoscopie alors que Britton est sous anesthésie générale.

Heureusement, Britton ne s‘est pas complètement étouffée et s‘en est sortie indemne, mais cela n‘empêche qu‘il faut garder en tête les risques d‘etouffement surtout chez les jeunes enfants qui ont tendance à tout mettre à la bouche. Kelly décide alors de prévenir les autres parents du danger que représente cet accessoire à la mode . "Avec ce message, je souhaite prèvenir les parents. Les fidget spinners sont les jouets à la mode et sont donc facilement accessibles. Des enfants de tout âge peuvent mettre la main dessus, or tous les emballages de spinner ne mentionnent pas l‘âge minimum. Les billes s‘enlèvent facilement, donc si vous avez des enfants de moins de 8 ans, gardez à l‘esprit que les risques d‘étouffement sont élevés."

Cette maman et sa fille ont eu la peur de leur vie. Heureusement, cette histoire se termine bien, mais l‘issue aurait pu être fatale. Nous espérons que cet avertissement sera vu et pris en considération par tous les parents. Cette histoire rappelle qu‘il est important de toujours lire les indications et les avertissements sur les emballages de n‘importe quel produit, même celui qui parait inoffensif.

Commentaires

Également féroce