Un ambulancier rappelle la véritable fonction des urgences

Kay Müller vit à Esslingen, en Allemagne, où il est ambulancier. Il se dédie corps et âme à son travail, qui est à la fois beau et terrible. Si sauver des vies fait partie intégrante de son travail, voir des atrocités l’est aussi. L’odeur du sang ne lui est que trop familière, mais le jeune homme ne se démonte pas face aux difficultés de son métier.

Mais il y a quelques jours, Kay est profondément choqué par l’un de ses passages à l’hôpital. Tandis qu’il transporte un blessé grave aux urgences, il se fait interpeller par un homme qui patiente en salle d’attente et qui s’interroge sur l’interminable temps d’attente. Plus de deux heures.

Cette éternelle question que tant de personnes lui ont déjà posée par le passé, Kay n'en peut plus. C’est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Particulièrement énervé, il décide de publier cette photo choc sur Facebook d’une salle d’urgences couverte de sang pour appuyer ses propos : 

"Je voudrais montrer cette photo au plus grand nombre. Je suis sûr que ce patient comprendra que son rhume ou son nez qui coule peuvent attendre encore trois heures. Les gens qui travaillent aux urgences ne peuvent pas s’occuper de votre rhume de deux jours, mais votre médecin généraliste, oui. Désolé pour le choix de mots, mais la flemmardise et le manque d’indépendance des gens me font peur."

Après avoir vu tant d’atrocités défiler sous ses yeux, le jeune ambulancier espère pouvoir faire comprendre au grand public qu’une salle d’urgences est destinée à des personnes qui ont réellement besoin de traitements urgents.

Nombreux sont ceux qui se rendent aux urgences pour un rhume ou pour de simples symptômes qui pourraient être facilement traités par un médecin généraliste. Ces hommes et ces femmes passent de longues heures à se consacrer au bien-être d'autrui, parfois au détriment du leur. Ne compliquons pas la vie du personnel hospitalier qui souffre déjà de terribles sous-effectifs.  Il en va de la qualité de leur travail, mais aussi de la vie de leurs patients graves qui méritent toute leur attention !

Commentaires

Également féroce