Une adolescente raconte la vérité qui se cache derrière la dépression

En France, entre 5 et 8 % de la population serait dépressive. D’ailleurs, au cours de sa vie, une personne sur cinq connaît un épisode dépressif. Ces chiffres montrent à quel point la dépression est une maladie courante. Pourtant, étonnamment, elle est également souvent incomprise et minimisée. 

Afin de sensibiliser le grand public aux conséquences parfois terribles de la dépression, Katelyn Mary Todd, une adolescente de 17 ans, décide de décrire son quotidien difficile.

"J’ai brossé mes cheveux aujourd’hui. Pour la première fois en quatre semaines. Ils étaient emmêlés et pleins de noeuds. Ils se cassaient à chaque mouvement de brosse. J’ai pleuré pendant que je les lavais et les remettais en état, parce que j’avais oublié la sensation quand on y passe les doigts. 

Je me suis brossée les dents, aussi, pour la première fois en une semaine. Mes gencives saignaient. L’eau est devenue rouge. J’ai aussi pleuré à cause de ça. Quand je suis sortie de la douche, je ne pouvais pas m’empêcher de sentir mes cheveux et mes bras. J’évite de prendre les gens dans mes bras parce que je ne sens jamais bon. Je n’ai pas de vêtements propres parce que je suis trop fatiguée et triste pour les laver.

La dépression, ce n’est pas beau. La dépression, c’est avoir une mauvaise hygiène, des vêtements sales et un corps fatigué car on a trop dormi. La dépression, c’est avoir trois amis qui sont seulement restés parce qu’ils ont la patience et l’amour d’un saint. La dépression, c’est pleurer jusqu’à ce qu’on n’ait plus de larmes.

La dépression, c’est fixer le plafond jusqu’à ce que nos yeux brûlent parce qu’on oublie de les cligner. La dépression, c’est faire pleurer sa famille parce qu’ils pensent qu'on ne les aime plus car on est distant et préoccupé. La dépression, c’est aussi bien physique qu’émotionnel, un vide qu'on peut physiquement sentir.

S’il vous plaît, soyez patients avec vos amis et vos familles qui ont du mal à avoir l’énergie pour nettoyer, sortir ou prendre soin d’eux-mêmes. Et s’il vous plaît, s’il vous plaît, prenez-les au sérieux s’ils vous en parlent. Nous essayons. Je jure que nous essayons. Vous voyez ? J’ai brossé mes cheveux aujourd’hui."

En quelques jours seulement, la publication de Katelyn est partagée plus de 275 000 fois. Beaucoup de personnes s'identifient à son histoire, soit parce qu'elles l'ont elles-même traversée ou la traversent actuellement, soit car elles connaissent des personnes qui en souffrent. Si vous souffrez de dépression, vous pouvez demander de l'aide autour de vous, mais aussi à des professionnels qui sauront vous aider. Voici également une liste de numéros qui pourraient vous être utiles si vous souhaitez qu'on vous apporte de l'aide.

Source:

24horas

Commentaires

Également féroce