Cauchemar de toutes les mères : le médecin fait une horrible découverte à l’échographie.

À 26 ans, la Texane Valorie Salsman apprend qu’elle est enceinte. La jeune femme et son partenaire Kelby Casebolt, 27 ans, sont aux anges. Mais lors du cinquième mois de grossesse, le médecin qui réalise l’échographie fait une terrible découverte.  

Les os du petit bébé sont beaucoup trop courts par rapport à la normale, à tel point qu’ils n’apparaissent même pas à l’échographie. Le docteur envoie directement le jeune couple chez un spécialiste qui pose rapidement un diagnostic dramatique : le bébé souffre d’ostéogenèse imparfaite, aussi appelée la maladie des os de verre. 

À cause de cette maladie, les os de l’embryon sont si fins qu’ils apparaissent transparents sur l’écran de l’échographie. Surtout, les os sont tellement fragiles qu’ils peuvent facilement se briser. À ce stade, les médecins ont déjà détecté neuf fractures dans le tout petit corps du bébé. Les os des côtes, des bras et des jambes ont été fracturés à plusieurs reprises. 

YouTube/Barcroft TV

Le pronostic des médecins est accablant : ils donnent au bébé seulement 5% de chance de survie après la naissance. Et si jamais l’enfant survit, ils assurent qu’il ne sera jamais capable de respirer ou de courir de façon autonome sans souffrir d’une douleur atroce. 

Lorsque le marathon des échographies se termine, les médecins conseillent au jeune couple d’avorter la grossesse. Pourtant, Valorie et Kelby refusent d’abandonner leur bébé et placent tous leurs espoirs dans les 5% de chance qu’il a de survivre. Malgré cela, les médecins préconisent tout de même de se préparer à devoir l’enterrer.  

YouTube/Barcroft TV

Quatre mois plus tard et malgré tous les obstacles qui se sont dressés devant lui, le petit Kaden Casebolt vient au monde. Et comme on peut le voir, contrairement aux prédictions des médecins, le garçonnet n’a pas besoin de ventilateur artificiel pour pouvoir respirer. Les parents sont au comble du bonheur ! Même s’ils craignent ce qui va leur arriver par la suite, la joie de la naissance l’emporte sur l’angoisse de la maladie. 

Je ne savais pas ce qui allait nous arriver, mais lorsqu’il est né, c’est comme si un immense rêve se réalisait. Lorsqu’il a poussé son premier cri, nous avons su que tout cela en valait la peine”, se souvient le papa Kelby. 

La maman Valorie est aussi aux anges : “On te dit tout le temps que ton fils ne va pas survivre et qu’il faut préparer son enterrement. Mais au fond de toi, tu sais très bien que ce n’est pas juste et que tout ira bien. 

YouTube/Barcroft TV

Aujourd’hui, le petit Kaden a cinq ans et rêve de devenir un superhéros. C’est Superman qu’il préfère “car il est fort et il peut voler”, raconte le bambin. Et bien que les deux parents se soient séparés entre temps, ils s’occupent toujours de leur enfant avec beaucoup de responsabilité et d’amour. 

Depuis sa naissance, Kaden a eu pas moins de 40 fractures et de nombreuses opérations. Bien que chaque chute puisse occasionner une fracture, il vit normalement comme n’importe quel autre enfant de son âge, sans craindre de se casser un os à chaque pas qu’il fait. Il va même dans une école maternelle ordinaire. 

Vous pouvez retrouver l’histoire de ce petit bout de chou en vidéo (en anglais) : 

Valorie a débuté une formation d’infirmière pour pouvoir aider de son mieux son jeune fils. Une chose est sûre, elle sera toujours comblée de bonheur d’avoir écouté son coeur plutôt que les avis dissuasifs des médecins ! 

Source:

The Sun

Commentaires

Également féroce