Un petit garçon rigole à chaque fois qu’il fait une crise d’épilepsie

Est-ce qu’il existe quelque chose de plus beau que le rire d’un enfant ? Les parents de Justin Cho, un petit garçon de 9 ans originaire de Californie (États-Unis), ont le bonheur d’entendre le rire de leur fils assez souvent. Parfois, sans aucune raison, de manière incontrôlée. Ses parents pensent qu’il s’agit simplement d’une facette de sa personnalité, mais ils ont tort.

YouTube/Inside Edition

Comme la plupart des garçons de son âge, Justin adore jouer au football et aux jeux de société. Il est toujours heureux. Mais ses parents commencent à suspecter que quelque chose cloche lorsqu’ils remarquent que Justin rigole encore plus quand il est très fatigué. Et puis, un jour, Justin commence à avoir des crises d’épilepsie. C’est alors qu’une équipe de spécialistes fait un diagnostic surprenant.

YouTube/Inside Edition

Les fous rires que Justin a si souvent sont en réalité des crises d’épilepsie. Cette maladie rarissime est appelée épilepsie gélastique. De plus, une IRM révèle que Justin a une tumeur bénigne au cerveau. Ces types de tumeur sont habituellement là depuis la naissance, mais ne causent pas de problèmes pendant des années, et parfois même jamais.

YouTube/Inside Edition

Il y a quelques années, Justin aurait dû se faire ouvrir le crâne afin d'enlever la tumeur. Ce type d’opération est non seulement très risqué, mais demande aussi un long temps de guérison. Heureusement, grâce aux progrès de la médecine, les docteurs sont désormais capables d’utiliser des outils microscopiques qui permettent de détruire la tumeur par la chaleur.

YouTube/Inside Edition

Et cette opération futuriste est un succès ! Maintenant, six mois plus tard, Justin n’a plus de crises d’épilepsie. Et le plus important, c’est qu’il est aussi joyeux qu’avant !

Vous pouvez retrouver l’histoire de Justin en vidéo (en anglais) : 

Justin et sa famille sont bien évidemment soulagés et maintenant, le joyeux bambin peut regarder avec sérénité vers l’avenir.

Source:

dailymail, abcnews

Commentaires

Également féroce