Une mère découvre des morsures sur le dos de son enfant

En règle générale, les parents confient leurs enfants à des agents de crèche parce qu'ils savent qu'ils peuvent leur faire confiance, c'est pour cette raison que le choc est d'autant plus violent lorsqu'ils découvrent qu'ils ont été, en fait, leurrés.

Lorsque la Suédoise Jannica Holmberg récupère son fils d'un an et demi qui était à la crèche, tout semble normal. Les employés la saluent comme d'habitude et omettent néanmoins de lui dire que quelque chose d'inhabituel s'est produit ce jour-là.

Au moment de sortir de l'établissement, elle croise encore trois agents de crèche avec qui elle échange quelques mots et là encore, personne ne mentionne quoi que ce soit.

Le soir, Jannica déshabille son fils pour lui donner le bain et là, c'est le choc : alors qu'elle veut retirer le pull du petit, il se bloque, elle insiste et finit par découvrir avec effroi ce qui se cache sur le dos du garçon.

Des traces de morsures ensanglantées recouvre le dos de son fils. Au total, les parents comptent 15 morsures dont certaines sont si profondes et brutales qu'elles saignent encore.

Ce n'est pas la première fois que l'enfant du couple se blesse alors qu'il se trouve à la crèche. La semaine précédant l'accident, il était tombé face contre terre si violemment qu'il avait dû se faire retirer deux dents de lait.

Là, il semblerait qu'il ait été "attaqué" et mordu par un, ou plusieurs, autre enfant. Jannica est folle de rage. Au vu du nombre de morsures, l'attaque a duré un petit moment. Alors pourquoi personne n'est intervenu ? Il a dû crier et pleurer à cause de la douleur, donc pourquoi personne n'a cherché à savoir ce qu'il se passait ?

Jannica et son compagnon ne savent pas encore s'ils vont ou non attaquer la crèche en justice.

Une histoire qui fait froid dans le dos, car elle pourrait arriver à n'importe qui. En espérant que la lumière soit faite et que les agents de crèche soient sanctionnés afin d'éviter que ce genre d'atrocités ne se reproduise.

Source:

Newsner

Commentaires

Également féroce