Un homme transgenre poste des photos de sa transformation

Petite fille, Jaimie s’est très tôt sentie différente. Alors qu’elle est très jeune, elle sait qu’elle est en réalité un garçon coincé dans un corps de fillette.

Le début de l’adolescence confirme totalement ce sentiment. Mais Jaimie grandit dans une famille très traditionnelle. C'est pourquoi la fillette attend qu'il n'y ait plus personne à la maison pour, secrètement, s'habiller en garçon. 

"À 15 ans je savais que j’étais un homme. Mais parce que j’ai grandi dans un foyer très conservateur et religieux, j’ai dû mettre mon identité et mes sentiments de côté jusqu’à ce que je sois capable d’être indépendant. Je savais que la situation n’aurait pas été bonne, ou sûre, si je m’étais assumé aussi jeune."

Et dans son entourage, personne ne pourrait soupçonner ce que Jaimie ressent. En effet, la jeune fille est très "féminine", dans le sens cliché du terme : elle porte les cheveux longs, du maquillage, des bijoux, etc. 

Ce n’est pas particulièrement par goût, mais parce qu’ainsi, Jaimie se conforme à ce que l’on attend d’elle. 

À 18 ans, quand elle atteint la majorité, Jaimie décide d’enfin vivre la vie qui lui convient, en devenant un homme.

Il est temps d’assumer pleinement son identité. Or, nombreux sont ceux qui, dans son entourage, se montrent incrédules. Ils n’acceptent pas que Jaimie soit transgenre en raison de sa coquetterie et sa "féminité" durant les 18 premières années de sa vie.

"Je veux que les gens comprennent que peu importe l’apparence…Si quelqu’un a le courage de vous dire 'je suis transgenre', 'je suis gay', 'je suis bisexuelle' ou quoique ce soit de ce genre, merci de croire cette personne et de la soutenir, car ces stéréotypes ont besoin d’être enfin brisés."

La famille de Jaimie réagit extrêmement mal.

"Assumer mon identité transgenre a éte le meilleur et le pire jour de ma vie jusqu’à présent", se souvient Jaimie. Mais toute sa famille a coupé les ponts. "Ma famille me manque… La fierté de mes parents me manque… Mais vous savez ce qui ne me manque pas ? Passer des nuits entières à me battre contre mes sentiments… Attendre d’être seul dans la maison pour m’habiller avec des vêtements masculins et cacher ma queue de cheval sous un chapeau… Me cacher, cela ne me manque pas."

Jaimie a depuis effectué sa transition.

Il a subi différentes opérations, et suit un traitement hormonal.

Il a décidé de poster des photographies de lui avant et après sur les réseaux sociaux, afin de déjouer les clichés. Le soutien est immédiat, puisqu’il obtient très vite 31000 likes. 

Son message ? Insister sur le fait que l’habit ne fait pas le moine. "Je poste ces photos pour démontrer que tout le monde ne montre pas des 'signes' de transgenre."

Et il est vrai que les photos sont bluffantes, tant Jaimie est parfaite en femme et parfait en homme !

Aujourd'hui, Jaimie Wilson est un homme épanoui, bien dans sa peau, et qui vit sa passion : la musique.

Il est grand temps d’ouvrir les mentalités à propos des questions de genres et d’identité. Oui, on peut être féminine en cheveux courts, oui on peut être masculin et coquet, et surtout oui, chacun est libre de tout faire pour mener sa vie en accord avec son identité ressentie. Bravo à Jaimie pour son courage !

Commentaires

Également féroce