Une ado de 19 ans prône l’acceptance de soi en montrant ses vergetures

“AIMEZ-VOUS” : c’est ainsi que commence l’ode aux femmes écrite par Isabella, une étudiante de 19 ans originaire de Southampton, au Royaume-Uni. Chaque jour, lorsqu’elle se déshabille, elle fait un constat qui l’a longtemps complexée. Mais elle décide enfin de le révéler au grand jour.

 

A post shared by BellafitUK (@bellafituk) on

"J’ai réfléchi longtemps à poster cette photo parce que je ne veux pas que les gens se méprennent. C’est moi, au naturel, sans contraction ni pose. Ce n’est pas une photo sexy. Je veux juste parler de quelque chose de naturel que beaucoup de femmes (et hommes) ont : les vergetures !

Comment vous pouvez le voir, j’en ai beaucoup sur le haut des jambes et les fesses, et j’avais pour habitude de les détester. J’ai commencé ma puberté jeune et ça n’a pas arrêté jusqu’à l’an dernier jusqu’à la dernière étape, l’élargissement des hanches.

 

A post shared by BellafitUK (@bellafituk) on

En quelques mois, j’avais tellement de vergetures que j’avais l’air d’avoir été fouettée ou griffée. J’avais zéro confiance en moi et n’étais même pas à l’aise pour porter un bikini pendant les vacances.

Mais… vous ne devriez pas vous rabaisser à cause d’elles. Les miennes sont toujours épaisses et visibles mais avoir des vergetures ne signifie pas que vous êtes grosse. Elles peuvent apparaître n’importe où et n’importe quand lorsque votre corps grandit rapidement et cela peut aussi arriver lorsque vous vous musclez.

J’ai appris à aimer mon corps et mes courbes. Je ne suis pas ‘mince‘ et je suis heureuse comme ça. Rappelez-vous d’aimez vos imperfections et de les accueillir à bras ouverts. Tigres, portez vos rayures avec fierté !"

 

A post shared by BellafitUK (@bellafituk) on

Voilà de quoi se redonner confiance en soi. Quelle belle leçon, qui est d'ailleurs acclamée par des milliers de personnes à travers le monde ! Afin de pouvoir être à l’aise dans la vie de tous les jours, être à l’aise dans son corps est primordial. Aimez-vous comme vous êtes !

Source:

Okchicas

Commentaires

Également féroce