Un bébé naît avec deux embryons dans le ventre

Les parents tout comme les médecins doivent s'attendre à tout pendant un accouchement, mais parfois, des choses tellement étranges se produisent que même les médecins ont du mal à garder leur sang froid.

C'est exactement ce qu'il s'est passé, il y a quelques années de ça, à Hong Kong. Une fillette voit le jour avec un ventre extrêmement tendu. Au début, les médecins pensent que cela est dû à une tumeur et après une échographie, ils décident d'opérer pour retirer la boule. Mais ce qu'ils trouvent à l'intérieur du ventre de l'enfant est quelque chose que l'on ne peut voir que dans ses pires cauchemars ou films d'horreur.

Entre la colonne vertébrale et les reins du bébé, les médecins découvrent deux grosses masses de tissu qui ne sont pas des tumeurs cancéreuses comme ils le croyaient. Après quelques examens, il apparaît que les masses sont en fait deux embryons, un âgé de 8 semaines et l'autre de 10 semaines. Les deux embryons possèdent un cordon ombilical, des membres, une colonne vertébrale, de la matière cérébrale ainsi que des intestins.  Ils mesurent 34 et 36 cm de long. Presque en état de choc, les médecins retirent les masses de tissu du corps de la fillette.

Ce qui, au premier abord, ressemble à une grossesse étrange, se trouve être un double cas de foetus in foetu. Dans des cas extrêmement rares, un ou plusieurs foetus se développent dans l'utérus, mais au lieu d'être des jumeaux (ou triplés), l'un des embryons est inclus dans le corps de son frère/sa soeur.

Seulement une centaine de cas d'inclusion foetale ont été recensés à travers le monde. Les chercheurs pensent néanmoins qu'il existe des cas de cette anomalie n'ayant jamais été détectés à cause de l'absence de symptômes : certaines personnes vivent toute leur vie sans jamais savoir qu'ils ont l'embryon de leur frère ou soeur dans le ventre.

Pourtant, il existe quelques cas où les membres du frère/de la soeur se développent bien plus tard. En 2012, une fillette de 11 ans est devenue célèbre en Chine lorsqu'un troisième bras s'est mis à lui pousser dans le dos.

Le cas le plus célèbre d'inclusion foetale est connu en Inde. En 1999, Sanju Bhagat, âgé de 36 ans, subit une opération du ventre pour des gonflements anormaux. Les médecins sont sous le choc lorsqu'ils découvrent un corps humain presque entièrement formé dans le corps de l'homme.

La nature est pleine de surprises, parfois bonnes, parfois étranges. Au final, la fillette est saine et sauve et peut désormais vivre une vie normale. C'est tout ce qui compte.

Source:

Daily Mail

Commentaires

Également féroce