Témoignage : une caissière se fait insulter par une cliente exécrable

Les clients des supermarchés sont parfois vraiment imbuvables. Mais le pire, c’est quand ils en viennent à insulter les vendeurs. C’est exactement ce qui s’est passé pour cette utilisatrice de Imgur. Aujourd’hui, son histoire se répand comme une traînée de poudre sur la toile :

Imgur / Mewp

Il y a quelques années, je travaillais dans un magasin de fournitures en tant que caissière. Je faisais ça pour gagner un peu d’argent pendant mes études en licence, et en plus, j’aimais bien le boulot et les gens avec qui je travaillais.

La pire période pour notre magasin, c’était juste avant la rentrée scolaire : le moment où tout le monde vient pendant le week-end de promotions pour acheter toutes les fournitures scolaires de leurs petites têtes blondes. C’était une journée folle et chargée, donc tout le monde était réquisitionné ce jour-là, y compris mon manager. 

Cette bourgeoise aux cheveux blonds peroxydés qui portait un sac de marque est venue à ma caisse et a jeté tous ses articles sur le comptoir. Elle m’a ensuite lancé tous ses coupons, me disant de les encaisser. 

J’ai fait un sourire forcé et je lui ai demandé si elle avait trouvé tout ce qu’elle désirait. Elle m'a complètement ignorée et a commencé à envoyer des textos sur son téléphone pendant que sa fille de 7 ans se tenait calmement à côté d’elle. 

J’ai scanné les articles puis les coupons. Mon ordinateur m’a informé que l’un des coupons avait expiré, alors je l’ai regardé et j’ai vu qu’il était périmé depuis un an ! Impossible de l’ignorer ! 

Je l’ai informé poliment que je ne pourrais pas utiliser ce coupon en particulier pour ses achats puisqu’il avait expiré. Elle a soufflé : “Mais pourquoi ? C’est un coupon et vous, vous devez prendre tous les coupons que les clients vous donnent.” 

Je lui ai répété ce que je lui avais dit et ai ajouté que, de toute façon, les articles qu’elle voulait acheter ne correspondaient pas à l’offre du coupon. Elle avait l’air d’en avoir par-dessus la tête.

“Je veux parler à votre manager, je n’ai pas le temps pour ces histoires de merde.”

Ooookay. J’ai fait signe à mon manager de venir jusqu’à ma caisse et pendant qu’il venait, la dame s’est penchée vers sa fille et a dit d’un ton répugnant : 

“Tu vois ma chérie ? C’est pour ça que tu dois aller à l’université et recevoir une éducation, pour ne pas que tu finisses comme elle, à travailler comme caissière ! ”

Qu’est-ce qu’elle venait de dire ?? Je suis devenue toute rouge et des larmes ont commencé à me monter aux yeux alors que je marmonnais en lui disant que, justement, j’allais à l’université et que je travaillais à côté. 

À ce moment-là, mon manager est arrivé derrière moi et a demandé à la dame de répéter ce qu’elle avait dit, ce qu’elle a stupidement fait. Elle avait l’air suffisant en expliquant qu’elle était la cliente et que, en tant que telle, elle avait TOUJOURS raison et qu’elle ne demandait qu’à ce que ce coupon soit encaissé. 

Mon manager est resté là et l’a regardé pendant quelques secondes. Puis il a commencé à déballer tous ses achats des sacs. 

“Qu’est-ce que vous foutez ?! ” a-t-elle hurlé. Lentement et calmement, mon manager a dit : “Madame, je ne vais pas vous laisser ici à ridiculiser et insulter mes employés. Je vais devoir vous demander de partir. Nous ne voulons plus vous voir dans le magasin.”

Elle nous a regardés les yeux écarquillés et le visage tout rouge. Puis elle a regardé derrière elle, où une longue file de clients la regardait. Elle a bafouillé, elle a crié. Elle a piqué une colère. Sa fille se comportait mieux que cette foutue bonne-femme. C’était fou. 

Elle a pris son sac à main et ses coupons, a pris sa fille par la main et est partie en furie en criant: “JE NE REVIENDRAI PLUS JAMAIS ICI ! JE VAIS APPELER VOTRE PATRON ET FAIRE EN SORTE QUE VOUS SOYEZ TOUS VIRÉS ! VOUS SAVEZ QUI JE SUIS ?!? ” Mon manager a eu un petit rire, puis il m’a dit que je pouvais faire une pause à l’arrière du magasin parce que j’étais si remuée qu’on aurait dit que j’avais vu un fantôme.” 

Commentaires

Également féroce