Une jeune femme se laisse pousser la barbe malgré les moqueries

Harnaam Kaur est une jeune femme de 23 ans qui vit à Slough, en Angleterre. Mais si elle aime prendre soin d’elle et est particulièrement coquette, elle arbore une particularité que beaucoup de personnes peuvent trouver disgracieuse : elle a une barbe ! Et cette barbe bien fournie est loin de passer inaperçue. 

 

A post shared by Harnaam Kaur (@harnaamkaur) on

Harnaam est atteinte du syndrome de Stein-Leventha, un trouble hormonal qui peut provoquer une pilosité excessive sur l’ensemble des régions du corps. Et pour la jeune Anglaise, c’est tout particulièrement le cas sur le visage, mais aussi sur la poitrine et les bras.

 

A post shared by Harnaam Kaur (@harnaamkaur) on

Longtemps, Harnaam est rejetée à cause de son physique atypique. Ses poils commencent à pousser à l’âge de 11 ans. Deux fois par semaines, elle s’affaire à s’épiler la barbe, mais aussi la décolorer et la raser. 

 

A post shared by Harnaam Kaur (@harnaamkaur) on

"Je ne voulais pas sortir de chez moi parce que je ne pouvais pas supporter les regards des inconnus, alors je m’enfermais dans ma chambre," confie-t-elle. "Je ne voulais plus vivre."

Mais aujourd’hui, Harnaam ne tient plus à se cacher. Elle arbore désormais fièrement sa barbe, qui l’aide même à se sentir plus féminine. "Je ne reviendrai jamais en arrière et n’enlèverai jamais mes poils faciaux car c’est ainsi que Dieu m’a faite et je suis heureuse d’être comme je suis."

 

A post shared by Harnaam Kaur (@harnaamkaur) on

C’est grâce au sikhisme que la jeune femme a réussi à s’accepter telle qu’elle est, une religion fondée dans le nord de l’Inde et qui interdit à ses adeptes de se couper les poils. Elle se convertit à l’âge de 16 ans et depuis, elle n’a jamais regardé en arrière. Elle se fait encore insulter régulièrement, même par des étrangers sur Internet, mais est bien décidée à continuer sur sa lancée.

 

A post shared by Harnaam Kaur (@harnaamkaur) on

Au début, lorsqu’elle laisse pousser ses poils, sa famille elle-même a du mal à la comprendre : "Ils pensaient que je ne pourrais pas avoir une vie normale avec une barbe. Ils pensaient je ne pourrais jamais me marier ou avoir un travail."

Aujourd’hui, les choix de Harnaam sont mieux acceptés par sa famille. La jeune femme a même trouvé un travail dans une école primaire sikh locale, où elle est l’assistante d’un professeur. Elle se fait encore régulièrement prendre pour un homme, mais elle préfère en rire qu’en pleurer.

 

A post shared by Harnaam Kaur (@harnaamkaur) on

Malheureusement, elle continue à se faire rabaisser et menacer au quotidien. "Il y a des gens qui m’ont dit qu’ils allaient me bruler ou me lancer des pavés," témoigne-t-elle. "Mais j’ai aussi eu beaucoup de messages positifs de femmes qui sont dans la même situation que moi. J’ai aussi eu des commentaires gentils d’hommes partout dans le monde. Quelqu’un m’a même demandé de l’épouser."

 

A post shared by Harnaam Kaur (@harnaamkaur) on

Harnaam n’a pas encore rencontré l’homme de ses rêves, mais elle compte bien le trouver un jour. Pour l’heure, elle se contente de s’affirmer, de vivre pleinement et de donner confiance aux femmes qui l’entourent. Pour elle, chaque femme devrait pouvoir vivre comme elle l’entend, sans être jugée par qui que ce soit ! On ne peut qu’approuver !

Source:

Vice, Dailymail

Commentaires

Également féroce